1 min de lecture Présidentielle 2017

Présidentielle 2017 : les affaires peuvent-elle nuire à Marine Le Pen ?

Les polémistes d'On refait le monde reviennent sur les suspicions d'emploi fictif du garde du corps de Marine Le Pen.

RTL Soir On Refait le monde - Sotto On refait le monde Thomas Sotto iTunes RSS
>
On refait le monde du 17 février 2017 Crédit Image : SIPA | Crédit Média : Bernard Poirette | Durée : | Date : La page de l'émission
Bernard Poirette
Bernard Poirette Journaliste RTL

Marine Le Pen a démenti vendredi 17 février avoir reconnu l'emploi fictif de son garde du corps comme assistant parlementaire européen, contredisant un rapport de l'organisme antifraude de l'UE a dévoilé jeudi par Mediapart et Marianne. Avec cette affaire, la présidente du Front national peut-elle chuter dans les sondages, à l'image d'un François Fillon qui a dégringolé ? "J’émets des réserves, même si on jamais à l'abri d'une bonne surprise", raille Alexandre Malafaye, pour qui il y a toujours eu des affaires chez les Le Pen. "Je pense qu'il y a une accoutumance de l'électorat", analyse-t-il, ajoutant que le parti a réussi l'exercice de se faire passer en victime.

Pour Roland Cayrol, le Front national surfe sur le fait que l'opinion souhaite se débarrasser d'une classe politique qui n'a pas tenu ses nombreuses promesses. "On veut leur administrer une correction" à "ces menteurs", argue le politologue, qui fait le rapprochement avec la campagne du Brexit et de l'élection de Donald Trump. Et de poursuivre : "on vote pour le parti qui est le plus contre le système (...) et non pour les mettre au pouvoir".

"Il y a une sorte de monarchie présente dans la politique française depuis presque 50 ans (...) et personne ne dit rien", s'étonne Paolo Levi, qui estime que les Le Pen sont dispensés des exigences de méritocratie. "On s'indigne pour Fillon, mais les Le Pen sont dans une sorte d'impunité justement parce que ce n'est pas un vote d’adhésion, mais de protestation totale", conclut le correspondant de l'agence de presse italienne Ansa.

On refait le monde avec : 
- Alexandre Malafaye, président fondateur de Synopia
- Roland Cayrol, politologue
- Paolo Levi, correspondant de l'agence de presse italienne Ansa

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Présidentielle 2017 Marine Le Pen Front national
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants