2 min de lecture Front national

Présidentielle 2017 : "Le jeu reste très ouvert" entre Macron et Le Pen

REPLAY - INVITÉ RTL - Comme Marine Le Pen, Nicolas Bay, secrétaire général du Front national, s'est insurgé contre le front républicain.

Thomas Sotto L'invité de RTL Soir Thomas Sotto iTunes RSS
>
Nicolas Bay : "Le jeu reste très ouvert" entre Macron et Le Pen Crédit Média : RTLnet | Date :
La page de l'émission
Ludovic Galtier
Ludovic Galtier
Journaliste RTL

Emmanuel Macron affrontera Marine Le Pen au second tour de l'élection présidentielle, dimanche 7 mai. D'après les derniers chiffres, publiés par le ministère de l'Intérieur, le candidat de "En Marche !" totalise 24,01% des voix, quand Marine Le Pen culmine à 21,3% des suffrages exprimés. Invité de RTL, Nicolas Bay, secrétaire général du Front national, estime que "le jeu reste très ouvert", malgré l'allocution solennelle de François Hollande, au cours de laquelle il a appelé à voter Emmanuel Macron. "François Hollande utilise, c'était déjà arrivé aux régionales, sa fonction de président de la République, non pas pour résoudre les problèmes des Français, mais pour s'attaquer au Front national et à Marine Le Pen."

Pour ce soutien de Marine Le Pen, "on voit simplement que (François Hollande) sort du bois. C'est une réalité sans doute depuis des mois et des mois. Il téléguidait ou soutenait discrètement la candidature d'Emmanuel Macron, qui faisait partie de son premier cercle. On voit bien que c'est son choix. C'était sans doute son choix au premier tour, il l'assume maintenant au second tour", explique le secrétaire général du parti frontiste, en fustigeant le bilan de François Hollande en matière d'emploi ou de terrorisme.

Avec Emmanuel Macron, ce sera Hollande saison 2

Nicolas Bay, secrétaire général du Front national
Partager la citation

Au lendemain de sa première qualification pour le second tour, Marine Le Pen s'est attaquée au "front républicain tout pourri". Nicolas Bay n'y est lui non plus pas du tout sensible. "Je crois que les électeurs sont libres. Quelle est la crédibilité de ceux qui leur donnent des consignes, à commencer par François Fillon. La droite a dit pendant toute la campagne qu'il faut absolument une alternance à "Emmanuel Hollande" et qui dit depuis hier soir qu'il faudrait voter pour lui. Beaucoup d'électeurs de droite veulent un vrai changement, et qui voient bien qu'avec Emmanuel Macron, ce sera Hollande saison 2."

Nicolas Bay, qui espère que des électeurs de Nicolas Dupont-AignanFrançois Fillon et Jean-Luc Mélenchon se retrouvent dans le programme de Marine Le Pen, estime enfin qu'Emmanuel Macron "est le candidat de la caste", quand Marine Le Pen est "la candidate du peuple".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Front national Marine Le Pen Présidentielle 2017
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants