1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Dupont-Aignan : "Le Front national serait une rupture dans le drame"
1 min de lecture

Dupont-Aignan : "Le Front national serait une rupture dans le drame"

INVITÉ RTL - Le président de Debout la France s'est positionné comme le candidat de la "rupture" de l'élection présidentielle, entre Les Républicains et le Front national.

Nicolas Dupont-Aignan, invité de RTL le 3 novembre 2016
Nicolas Dupont-Aignan, invité de RTL le 3 novembre 2016
Crédit : Maxime Carignano / RTL
Dupont-Aignan : "Le Front national serait une rupture dans le drame"
03:05
Nicolas Dupont-Aignan, invité de RTL le 3 novembre 2016
12:34
Primaire de la droite : "Un couvercle sur la marmite des idées", selon Nicolas Dupont-Aignan
05:35
Nicolas Dupont-Aignan dézingue la primaire de la droite
00:42
"Je suis contre la primaire", affirme Nicolas Dupont-Aignan
00:39
Primaire de la droite : "Un couvercle sur la marmite des idées", selon Dupont-Aignan
12:41
Claire Gaveau
Claire Gaveau

Nicolas Dupont-Aignan peine une nouvelle fois à exister dans les sondages. Crédité de 3 à 5% d'intentions de vote selon notre dernier sondage Kantar Sofres - One Point, le président de Debout la France et député de l'Essonne refuse de croire au sondage attaquant tour à tour ses adversaires : Les Républicains et le Front national

Positionné entre les deux poids lourds de la droite, Nicolas Dupont-Aignan veut se positionner comme le candidat de la rupture : "Je suis le seul à proposer une vraie rupture", assure-t-il au micro de RTL jeudi 3 novembre. "Les Français ne veulent pas d'une rupture dans le drame avec le Front national. Je suis le seul à proposer une rupture dans le calme", explique-t-il.

Le député de l'Essonne appelle dès lors à voter pour un "patriotisme constructeur" avant d'attaquer la candidate frontiste, Marine Le Pen qui se pose régulièrement comme la représentante du parti "anti-système". "Le Front national n'apporterait pas les bonnes solutions qui permettraient de sauver la France, lance-t-il. Le Front national est le meilleur allié du système". 

Nicolas Dupont-Aignan vante alors un "patriotisme sérieux, avec des mesures concrètes, qui ne veut pas tout bouleverser, qui n'a pas les défauts du Front national et qui est capable de donner un espoir aux Français". Avant de questionner : "Finalement, n'est-ce pas une grande concurrence pour le Front national ?". Le président de Debout la France, qui avait quitté l'UMP en 2007, se pose alors en alternative appelant ainsi les Français à "ne pas aller obligatoirement dans l'impasse du Front national". 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/