3 min de lecture Présidentielle 2017

"Le deuxième bulletin" : le site pour "construire l'opposition" face à Macron

INTERVIEW - Open France, une organisation dirigée par l'un des initiateurs de la pétition contre la loi Travail, a lancé ce mardi 2 mai un site, ledeuxièmebulletin.fr, défini comme "un deuxième tour bis".

Emmanuel Macron, en meeting à Paris le 1er mai 2017
Emmanuel Macron, en meeting à Paris le 1er mai 2017 Crédit : GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP
ClaireGaveau
Claire Gaveau
Journaliste RTL

Le choix pour le second tour n'est pas simple pour tout le monde. Si bon nombre d'électeurs ont décidé de voter Emmanuel Macron pour faire barrage au Front national, certains électeurs demeurent indécis. Pas question cependant de rester immobile pour Elliot Lepers. Ce dernier, qui avait déjà participé à la pétition contre la loi Travail signée par 1,3 million de personnes, est à la tête d'un nouveau projet avec le site ledeuxièmebulletin.fr

L'idée est simple : dire à Emmanuel Macron que beaucoup de Français vont voter en sa faveur mais que cela ne représente pas un vote d'adhésion. Après les informations de base (nom, prénom, e-mail et code postal), les internautes sont invités à choisir entre neuf propositions divisées en trois catégories : une France juste, une France durable et une France démocratique. Chacune regroupant trois idées majeures comme par exemple, le droit du travail, le revenu décent, le respect de l'environnement et l'écologie ou encore l'intérêt collectif. 

Toutes les réponses envoyées à "En Marche !"

Contacté par RTL.fr, Elliot Lepers explique cette initiative, sans jamais imaginer une victoire de Marine Le Pen : "L'objectif est double. Il faut parler à tous les indécis, qui sont pour beaucoup favorables à un changement de société et qui se posent des questions, mais aussi anticiper ce quinquennat". S'il appelle à voter pour l'ancien ministre de l'Économie, Emmanuel Macron demeure un "opposant politique". "C'est indispensable de faire cela, et ce projet est une sorte de deuxième tour bis afin que, dès maintenant, on mette en place une opposition constructive", explique-t-il définissant Emmanuel Macron comme un homme politique "timide sur tous les projets".

À lire aussi
Marine Le Pen et Emmanuel Macron le 21 novembre 2017 à l'Élysée société
"Le deuxième tour de 2017, ce n'est pas un accident", assure Jérôme Fourquet

Ce site est dès lors une manière pour lui de ne pas rééditer les erreurs passées alors que sous François Hollande, l'opposition a mis "quatre ans à se structurer". "Il faut marquer le rythme dès le premier jour, œuvrer à construire cette politique et structurer un mouvement d'individus pour penser à la suite", détaille Elliot Lepers.

Ce projet est une sorte de deuxième tour bis pour mettre en place une opposition constructive

Elliot Lepers
Partager la citation

En quelques heures, le site a déjà recueilli 1.500 réponses, toutes envoyées directement sur l'adresse mail d'"En Marche !". Bien entendu, sans jamais en informer les principaux intéressés. "Ils ont dû avoir la surprise à partir de ce mardi matin", ironise-t-il. 

Proposer une "porte de sortie" aux électeurs

Ce site, publié à seulement cinq jours du second tour de la présidentielle, est le fruit d'une longue réflexion commencée il y a un an. Le contexte actuel et la présence du Front national au second tour a précipité les choses : "On a essayé de comprendre les résultats du premier tour et on a vu que le rassemblement républicain n'était pas une évidence. Il y avait alors un véritable besoin de consolider les forces de gauche".

Car s'il appelle à la mobilisation contre le Front national, le directeur par intérim de l'organisation Open France, responsable du deuxièmebulletin.fr qui souhaite au fur et à mesure peser dans le débat public, refuse de critiquer les électeurs choisissant le vote blanc ou l'abstention. Et ils pourraient être nombreux alors que les "Insoumis" de Jean-Luc Mélenchon ont opté à seulement 35% pour Emmanuel Macron lors de la consultation en ligne. Elliot Lepers assure "respecter ce positionnement". Avant de poursuivre : "Je comprends la rage, je comprends les arguments et je n'ai pas envie d'être dans le paternalisme", relate-t-il à RTL.fr alors que lui-même s'est posé cette question avant d'évoquer un "choix indispensable".

Selon lui, les différentes attaques à l'encontre du leader de la France insoumise et de ses électeurs ne peuvent pas faire évoluer les choses. "Il faut arrêter de les pointer du doigt, cela est contre-productif. Mais en revanche là, on se met ensemble et on ne lâchera pas Emmanuel Macron". Avant de conclure en résumant ce projet : "Il est nécessaire de proposer une porte de sortie à tout le monde".

Le portail du site ledeuxièmebulletin.fr, qui propose un "deuxième tour bis" aux Français
Le portail du site ledeuxièmebulletin.fr, qui propose un "deuxième tour bis" aux Français Crédit : Capture d'écran / Ledeuxièmebulletin.fr
La rédaction vous recommande
Lire la suite
Présidentielle 2017 Emmanuel Macron La République En Marche
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7788375113
"Le deuxième bulletin" : le site pour "construire l'opposition" face à Macron
"Le deuxième bulletin" : le site pour "construire l'opposition" face à Macron
INTERVIEW - Open France, une organisation dirigée par l'un des initiateurs de la pétition contre la loi Travail, a lancé ce mardi 2 mai un site, ledeuxièmebulletin.fr, défini comme "un deuxième tour bis".
https://www.rtl.fr/actu/politique/presidentielle-2017-le-deuxieme-bulletin-site-macron-le-pen-7788375113
2017-05-03 07:15:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/XVf5oxKzUunJzIKZmCIsEQ/330v220-2/online/image/2017/0502/7788377139_emmanuel-macron-en-meeting-a-paris-le-1er-mai-2017.jpg