2 min de lecture Les Républicains

Présidentielle 2017 : le déjeuner de la paix pour Sarkozy et Fillon ?

ÉCLAIRAGE - Le candidat à la présidentielle et l'ancien chef de l'État ont déjeuné ensemble ce vendredi 13 janvier. Ils ne s'étaient pas revus depuis la primaire de novembre.

Christelle Rebiere RTL Midi Christelle Rebière iTunes RSS
>
Le déjeuner de la paix pour Nicolas Sarkozy et François Fillon ? Crédit Image : PATRICK KOVARIK / AFP | Crédit Média : Dominique Tenza | Durée : | Date : La page de l'émission
Générique 3
Dominique Tenza et Léa Stassinet

Un déjeuner pour apaiser les tensions. Pas forcément entre les deux hommes mais plutôt entre François Fillon et les amis de Nicolas Sarkozy, qui se sentent délaissés et peu écoutés par les équipes du candidat à l'élection présidentielle. L'ancien président de la République et son ex-premier ministre ont déjeuné ensemble ce vendredi 13 janvier.

Il faut dire que ceux qui cherchent leur place dans cette campagne présidentielle n'ont pas été tendres avec le programme de François Fillon ces derniers jours. "Un projet présidentiel en 2017, ça ne peut pas être que du sang et des larmes", a attaqué Laurent Wauquiez au micro de RTL mercredi 11 janvier. Et de demander à ce que le programme de François Fillon "soit enrichi", notamment en y intégrant la défiscalisation des heures supplémentaires, mesure phare du candidat Nicolas Sarkozy. Aussitôt dit, aussitôt recadré. François Fillon a répondu dans la foulée sur BFM TV : "on est en 2017, on n'est pas en 2007. Il y a dix ans, on a défiscalisé les heures supplémentaires. Aujourd'hui ça n'aurait aucun sens". 

Je suis un ami de François Fillon, je ne suis pas un filloniste.

Christian Estrosi
Partager la citation

Le même jour, François Fillon était attendu à Nice pour son premier meeting. Une réunion publique mouvementée, qui a démarré avec un discours de Christian Estrosi, président de la région PACA et soutien de Nicolas Sarkozy. Celui qui a dit être "un ami de François Fillon, pas un filloniste" a souhaité mettre en garde son candidat : "On ne gagnera pas sans s'adresser aux millions de Français délaissés. (...) Le mot social n'est pas une grossièreté".

Des critiques qui ont piqué au vif le candidat à la présidence de la république, qui a répliqué quelques minutes plus tard : "chacun pense ce qu'il veut, moi je trace ma route. C'est moi le candidat à la présidentielle. La présidentielle, ce n'est pas l'élection d'un parti, c'est la rencontre d'un homme avec le peuple", a-t-il déclaré, devant Christian Estrosi et Éric Ciottiles yeux rivés sur leur téléphone portable.

À lire aussi
Une femme court au parc des Tuileries, à Paris (illustration) Coronavirus France
Confinement : "Il faut arrêter la politique de la peur", exhorte une sénatrice LR

L'ambiance est donc loin d'être au beau fixe entre François Fillon et les sarkozystes. Christian Estrosi avait même organisé une réunion d'anciens sarkozystes le jour de la venue de François Fillon à Nice, une initiative annulée, à cause du meeting tenu par le candidat.

Nul doute que le sujet a été évoqué ce vendredi midi, lors du déjeuner entre Nicolas Sarkozy et son ancien premier ministre. Mais l'ex-chef de l'État plaidera lui aussi sa cause. Il s'était plaint auprès de plusieurs proches du sort qui lui était réservé, se sentant écarté depuis la fin de la primaire. La rencontre de ce midi est également essentielle pour François Fillon s'il veut réussir à mobiliser et rassembler toute sa famille politique. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Les Républicains Présidentielle 2017 François Fillon
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants