1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Présidentielle 2017 : Larcher dément fermement vouloir lâcher Fillon
1 min de lecture

Présidentielle 2017 : Larcher dément fermement vouloir lâcher Fillon

Contrairement à ce qu'avance "L'Obs", le président du Sénat affirme continuer à soutenir François Fillon.

Gérard Larcher et François Fillon, le 14 janvier 2017 à Paris
Gérard Larcher et François Fillon, le 14 janvier 2017 à Paris
Crédit : THOMAS SAMSON / AFP
Clarisse Martin
Clarisse Martin

François Fillon est embourbé dans une affaire d'emplois fictifs présumés. Depuis les premières révélations du Canard Enchaîné le 25 janvier 2017, le candidat à l'élection présidentielle est soupçonné d'avoir employé son épouse Penelope et ses enfants en tant que collaborateurs parlementaires. Plus d'une semaine après et l'ouverture d'une enquête pour détournement de biens publics, Les Républicains se mobilisent et multiplient les marques de soutien à leur candidat à l'élection présidentielle. 

Mais parmi cette unité apparente, des voix dissonantes commencent à se faire entendre. L'Obs avance ce vendredi 3 février que Gérard Larcher, soutien de François Fillon pendant la campagne pour la primaire de la droite et du centre, envisagerait de "débrancher" le député de Paris. Autrement dit, lui retirer sa confiance. L'hebdomadaire affirme que le président du Sénat serait "hystérique" face au comportement de François Fillon vis-à-vis du "Penelope Gate".

Sur Twitter, quelques minutes après la sortie de l'article de L'Obs, Gérard Larcher s'est fendu d'un démenti, prononcé "avec la plus grande fermeté", des "allégations extravagantes des médias", réitérant un "total soutien" à François Fillon. L'affaire reste en suspens.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/