2 min de lecture Politique

Présidentielle 2017 : Hollande attaque Fillon et le FN et met en garde la gauche

Lors de ses vœux présidentiels, François Hollande s'est tourné vers l'élection présidentielle estimant qu'une victoire du Front national, "ce ne serait plus la France".

François Hollande lors des vœux présidentiels le 31 décembre 2016
François Hollande lors des vœux présidentiels le 31 décembre 2016
+AmbreDeharoJournaliste
Ambre Deharo
et AFP

François Hollande refuse de se laisser abattre en vue de l'élection présidentielle de 2017. S'il n'est officiellement plus candidat, le président de la République a tenu à mettre en garde lors de ses vœux au peuple français, le 31 décembre. "Dans à peine cinq mois, vous aurez, mes chers compatriotes, à faire un choix. Il sera décisif pour la France", a-t-il déclaré. Un choix qu'il souhaite favorable à la gauche alors que la primaire socialiste se tiendra fin janvier afin de désigner le candidat du parti. Pour cela, le chef de l'État a d'ores et déjà attaqué de front les principaux opposant à la gauche : François Fillon et le Front national alors qu'il n'a jamais prononcé le nom de Marine Le Pen pendant ces neuf minutes d'allocution.

Le vainqueur de la primaire de la droite et du centre est l'une des cibles principales du chef de l'État qui a assuré qu'il serait "pleinement à sa tâche jusqu'au dernier jour". "Il en va du modèle social [de la France] auquel vous êtes attachés car il garantit l'égalité de tous face aux aléas de la vie et notamment la santé [et] les services publics", a ainsi critiqué François Hollande, taclant le programme très conservateur du candidat Les Républicains.

L'avertissement à la gauche

Les politiques de la dirigeante du Front national n'ont pas non plus été épargnées. "La France, elle est ouverte au monde, elle est fraternelle, elle est européenne", a rappelé le chef de l'État, avant d'attaquer. "Comment imaginer notre pays recroquevillé derrière des murs, réduit à son seul marché intérieur, revenant à sa monnaie nationale et en plus, en plus, discriminant ses enfants selon leurs origines". Et de livrer le fond de sa pensée : "Mais ce ne serait plus la France !", a ainsi lâché le président de la République.

À lire aussi
Alexandre Benalla, au côté d'Emmanuel Macron, en mars 2017 faits divers
Collaborateur violent de Macron : ouverture d'une enquête préliminaire

Mais François Hollande, bien au-delà d'attaquer, a souhaité également s'adresser à la gauche, de plus en plus divisée, en vue de l'élection présidentielle de 2017. Se positionnant en chef de file sur le départ, il a invité au rassemblement, et a demandé à sa couleur politique "d'écarter la dispersion de certaines de nos forces politiques qui entraînerait d'ailleurs leur élimination". Et ce dès le premier tour du scrutin, le 23 avril 2017. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Politique François Hollande François Fillon
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7786535278
Présidentielle 2017 : Hollande attaque Fillon et le FN et met en garde la gauche
Présidentielle 2017 : Hollande attaque Fillon et le FN et met en garde la gauche
Lors de ses vœux présidentiels, François Hollande s'est tourné vers l'élection présidentielle estimant qu'une victoire du Front national, "ce ne serait plus la France".
https://www.rtl.fr/actu/politique/presidentielle-2017-hollande-attaque-fillon-et-le-fn-et-met-en-garde-la-gauche-7786535278
2016-12-31 20:57:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/Ovuv_lxyXP07cw6oKpV0wg/330v220-2/online/image/2016/1231/7786535223_francois-hollande-lors-des-voeux-presidentiels-le-31-decembre-2016.PNG