1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Présidentielle 2017 : François Hollande regrette-t-il sa non-candidature ?
1 min de lecture

Présidentielle 2017 : François Hollande regrette-t-il sa non-candidature ?

CONFIDENTIELS RTL - Selon une information du "Point.fr", le président de la République regretterait sa non-candidature. Par ailleurs, il ne devrait pas choisir officiellement de candidat.

François Hollande à la sortie du Conseil des ministres, le 21 décembre 2016
François Hollande à la sortie du Conseil des ministres, le 21 décembre 2016
Crédit : Patrick KOVARIK / AFP
Présidentielle 2017 : François Hollande regrette-t-il sa non-candidature ?
02:57
Présidentielle 2017 : François Hollande regrette-t-il sa non-candidature ?
03:00
Pauline De Saint-Rémy

Une rumeur enfle depuis quelques jours autour de François Hollande. Il aura suffi d’une légère embellie dans les sondages pour le président de la République et d’un début de campagne un peu chahuté pour  Manuel Valls pour que la rumeur voie le jour. À en croire Le Point.frFrançois Hollande aurait même confié à l’un de ses visiteurs du soir qu’il "regrette" d’avoir renoncé à être candidat et fait miroiter l'éventualité d'un retour dans le bain : "Vous aurez remarqué que je n’ai pas annoncé mon retrait de la vie politique"

Pourtant les fidèles de François Hollande n’y croient pas tellement. Et à l’Élysée on dément même catégoriquement ces rumeurs depuis plusieurs jours. "Sa décision n’était pas facile à prendre, elle a été 'prise en conscience' et elle est 'irrévocable'" allait jusqu’à certifier son conseiller en communication Gaspard Gantzer en début de semaine. Difficile d’être plus clair. Même si on sait désormais à quel point François Hollande est secret, même pour ses plus proches collaborateurs.

Alors va-t-il soutenir un candidat dans la primaire à gauche ? Il n’est pas parti pour s’impliquer, en tout cas pas officiellement. Il devrait se contenter, lors de ses vœux, de faire une allusion au "grand débat démocratique" qui attend les Français en 2017, d’ailleurs il pourrait difficilement ne pas aborder le sujet du tout, mais il ne faudra pas compter sur lui pour adouber l’un ou l’autre candidat. D’ici au mois de mai il va se concentrer sur la réhabilitation de son bilan, de son image, et sur la défense des "valeurs républicaines", du modèle social français etc. Le président souhaite "bon courage à la gauche et aux progressistes pour relever le gant".
 
Évidemment tout ça ne l’empêche pas de s’y intéresser. On ne se refait pas. Selon Le Point; il est plutôt déçu par le début de campagne de Manuel Valls. Idem pour Vincent Peillon. Le Canard Enchaîné rapportait des propos du chef de l’État assez peu encourageant : "Il aura du mal à défendre mon bilan".

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/