3 min de lecture Présidentielle 2017

"François Fillon est sûr de lui, peut-être un peu trop", décrypte Alba Ventura

ÉDITO - François Fillon est de retour, droit dans ses bottes mais se voulant conciliant. Zoom sur son plan d'attaque.

L'Edito Politique - Olivier Bost L'Edito politique Olivier Bost iTunes RSS
>
Alba Ventura : "François Fillon est sûr de lui, peut-être un peu trop" Crédit Image : SIPA | Crédit Média : RTLnet | Date :
La page de l'émission
L'invite´ de RTL - Alba Ventura
Alba Ventura et Loïc Farge

Alors qu'il s'était astreint à une quasi-diète médiatique depuis sa désignation à la primaire de la droite, François Fillon est de retour. Il était mardi 3 janvier au soir l'invité de TF1. Ça y est, ça campagne démarre ? Oui, mais ne lui en demandez pas trop quand même. François Fillon n'a pas l'intention de saturer les plateaux de télé et de radio. Il est plutôt à l'économie. Il a même confié que son interview sur TF1 serait sa seule intervention en janvier (cela reste à voir). En tout cas, il veut laisser les médias à ses porte-parole, pendant que lui va aller à la rencontre des Français.

Ce que François Fillon veut cultiver, c'est la rareté médiatique. Parce que pour lui, ce n'est qu'en février-mars que les Français commenceront à s'intéresser vraiment à la présidentielle. Inutile donc de montrer sa bobine tous les quatre matins. Pour l'instant ce sont donc des déplacements en France, mais aussi à l'étranger. Il s'envole ce mardi 4 janvier pour le salon de la high-tech à Las Vegas. À son retour, il va consacrer une semaine à parler d'immigration et de frontières. Il ira ensuite en Allemagne et en Israël.

Il a aussi prévu un grand meeting le jour du second tour de la primaire de la gauche. Et il va trouver le temps d'aller déjeuner prochainement avec Nicolas Sarkozy, et d'aller voir Alain Juppé à Bordeaux.

François Fillon lifte un peu les coups

François Fillon est attaqué sur le registre de la "brutalité" de son programme. A-t-il l'intention de l'assouplir ? À l'entendre, non. Alors il lifte un peu les coups. On l'a entendu lundi soir rappeler qu'il était gaulliste et "de surcroît" chrétien. Chrétien, c'est pour ça d'ailleurs qu'il était lundi chez Emmaüs, créée par l'Abbé Pierre. Il essaie d'arrondir un peu les angles. Il essaie d'habiller un projet que même certains de ses proches jugent "dur". Mais sur le fond, il ne change pas d'avis.

À lire aussi
François Hollande à Blois, le 14 novembre 2018 présidentielle 2017
Présidentielle 2017 : François Hollande regrette de ne pas s'être présenté

Il a un mantra : le modèle social français ne fonctionne pas, il faut le changer. Et il n'en démord pas. Les sarkozystes ont l'intention de plaider pour qu'il amende un peu son projet. Ils aimeraient, par exemple, qu'il reprenne à son compte l'idée de la défiscalisation des heures sup'. Pour lui ce n'est pas envisageable, parce que ça voudrait dire qu'il maintient le dispositif des 35 heures qu'il veut supprimer.

Son enjeu : élargir le cercle de la primaire

François Fillon est un orgueilleux. Il est convaincu qu'il a raison. Il est convaincu qu'il est le seul à pourvoir redresser le pays et que tout ça a été validé à la primaire de la droite. Il estime que "la fête est finie", que la France n'a plus les moyens de vivre comme elle a vécu pendant plus de trente ans. Il assume le sang et les larmes, il dit qu'il n'a rien à donner, qu'il n'y a pas de cadeau dans son projet. Bon, à part à quand même la suppression de l'Impôt sur la fortune.

Il est sûr de lui. Peut-être un peu trop. Parce qu'avec un programme comme ça, avec la suppression de 500.000 fonctionnaires dont on ne sait toujours pas lesquels seront visés, avec deux points de TVA supplémentaire, il va avoir du mal à attirer vers lui les couches populaires, en partie déjà séduites par Marine Le Pen. Et pourtant il le sait, son véritable enjeu pour la présidentielle, sera bien d'élargir le cercle de la primaire.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Présidentielle 2017 François Fillon Les Républicains
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants