1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Présidentielle 2017 : François Fillon change de slogan
1 min de lecture

Présidentielle 2017 : François Fillon change de slogan

L'ancienne devise du candidat de la droite et du centre était moquée pour plusieurs raisons.

François Fillon a présenté son programme économique lundi 13 mars 2017
François Fillon a présenté son programme économique lundi 13 mars 2017
Crédit : Christophe ARCHAMBAULT / AFP
Geoffroy Lang
Geoffroy Lang

Un tout petit peu plus d’un mois avant l’élection présidentielle, François Fillon veut mettre les bouchées double pour faire oublier ses déboires et de rattraper le wagon. Distancé par Marine Le Pen et Emmanuel Macron dans les dernières enquêtes d’opinion, le candidat de la droite sait qu’il va devoir cravacher pour espérer atteindre le second tour. Et pour commencer, François Fillon a décidé changer de slogan de campagne, purement et simplement.

Le vainqueur de la primaire de la droite et du centre a opté pour "Une volonté pour la France", révèle Le Figaro ce dimanche 19 mars. Depuis plusieurs semaines, les conseillers de François Fillon tentent de trouver un nouveau mot d’ordre "pour essayer de construire quelque chose autour du mot France", confie l’un d’eux au Figaro. Comme souvent, c’est le candidat Fillon qui a tranché en imposant "Une volonté pour la France", en écho à son intention martelée de ne pas renoncer à l’élection présidentielle, malgré les affaires qui s’accumulent.

Pour éviter la comparaison avec Montebourg ?

Mais l’ancien slogan de François Fillon à la primaire de la droite et du centre - "Le courage de la vérité" - avait également été moqué pour de nombreuses raisons. Tout d’abord, cette devise commençait à faire tache après les révélations du Canard Enchaîné.

Mais l’ancien slogan de François Fillon reprenait littéralement celui d’Arnaud Montebourg, lors des élections législatives de 1997, 2002 et 2007. "L'idée étant d'insister sur le fait que, contrairement à ses concurrents, François Fillon, c'est l'homme qui n'a pas peur de dire la vérité, celui qui a osé dire que l'État est en faillite quand il était Premier ministre", expliquait alors Patrick Stefanini, l’ancien directeur de campagne de François Fillon.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/