2 min de lecture Présidentielle 2017

Présidentielle 2017 : François Bayrou tente de minimiser ses attaques envers Emmanuel Macron

Le maire de Pau est revenu sur ses propos parfois virulents à l'encontre d'Emmanuel Macron, avant leur alliance.

245_MARTICHOUX L'invité de RTL Elizabeth Martichoux
>
Alliance avec Macron : François Bayrou ne se considère pas comme une girouette Crédit Image : Sipa | Crédit Média : RTLNET | Date : La page de l'émission
Léa Stassinet
Léa Stassinet
et Elizabeth Martichoux

Après des mois de suspens, François Bayrou a finalement tiré un trait sur une quatrième candidature à l'élection présidentielle. Il a choisi, à la quasi surprise générale de se ranger derrière Emmanuel Macron en lui proposant une alliance mercredi 22 février, que le candidat d'"En Marche !" a aussitôt acceptée. Si certains y ont vu un "geste très honorable et très fort", comme le soutien d'Emmanuel Macron le député socialiste Christophe Castaner, d'autres ont vivement critiqué le choix de François Bayrou. À l'image d'Éric Ciotti, qui écrit sur Twitter : "Bayrou rallie le candidat des 'forces de l'argent' qu'il fustigeait. Le plat de lentilles plus attirant que les convictions !", lance le député de droite, agrémenté du hashtag "expert en trahison". 

Il est vrai que durant les mois précédents cette alliance, François Bayrou ne s'est pas montré très tendre avec Emmanuel Macron. Après l'avoir désigné comme le principal responsable de la politique économique suivie par Hollande, "pour quel résultat ?", le maire de Pau avait affirmé en septembre 2016 que le projet de société du candidat du mouvement En Marche ! était "proche de celui défendu par Nicolas Sarkozy en 2007". À la même période, il avait également déclaré à son propos : "Derrière cet hologramme, il y a une tentative (...) de très grands intérêts financiers (qui) veulent avoir le pouvoir politique". 

Si dans ma vie j'avais été seulement traité de hologramme, je me sentirais confortable

François Bayrou
Partager la citation

Qualifié de girouette par ses adversaires politiques, il s'est expliqué ce jeudi 23 février sur RTL. "Hologramme par exemple, ce n'est pas la pire insulte que l'on puisse faire à quelqu'un. Si dans ma vie j'avais été seulement traité de hologramme, je me sentirais confortable", a relativisé François Bayrou. 

À lire aussi
Emmanuel Macron face aux maires, dans l'Eure Emmanuel Macron
Débat : "Il y a un côté cure de jouvence" pour Macron, dit Roquette

Concernant sa phrase sur la proximité du projet de société d'Emmanuel Macron avec celui de Nicolas Sarkozy, le président du MoDem affirme "qu'il n'a pas dit ça". Ses propos sont pourtant toujours visibles sur son compte Twitter. 

Enfin, concernant "le candidat des grands intérêts financiers", François Bayrou a expliqué qu'il redoutait "de voir des grands intérêts industriels et financiers prendre le contrôle ou jouer un rôle surestimé dans les choix politiques du pays. C'est un risque très important que j'ai conjuré, en indiquant qu'une des exigences de cette alliance était la rédaction et le vote d'une loi de moralisation de la vie publique". 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Présidentielle 2017 François Bayrou Emmanuel Macron
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7787386276
Présidentielle 2017 : François Bayrou tente de minimiser ses attaques envers Emmanuel Macron
Présidentielle 2017 : François Bayrou tente de minimiser ses attaques envers Emmanuel Macron
Le maire de Pau est revenu sur ses propos parfois virulents à l'encontre d'Emmanuel Macron, avant leur alliance.
https://www.rtl.fr/actu/politique/presidentielle-2017-francois-bayrou-tente-de-minimiser-ses-attaques-envers-emmanuel-macron-7787386276
2017-02-23 13:03:41
https://cdn-media.rtl.fr/cache/zLOlnVaz2q62Wi3FUZX4iA/330v220-2/online/image/2017/0223/7787381918_francois-bayrou-sur-rtl-le-23-fevrier-2017.JPG