2 min de lecture Présidentielle 2017

Présidentielle 2017 : "François Bayrou est persuadé que le plan B, c'est lui", constate Alba Ventura

ÉDITO - François Bayrou se lancera-t-il dans sa quatrième campagne présidentielle ? Retour sur la stratégie du candidat centriste.

L'Edito Politique - Olivier Bost L'Edito politique Olivier Bost iTunes RSS
>
Alba Ventura : "François Bayrou est persuadé que le plan B, c'est lui" Crédit Image : Tardivon Jean-Christophe/SIPA | Crédit Média : RTLnet | Date :
La page de l'émission
L'invite´ de RTL - Alba Ventura
Alba Ventura et Loïc Farge

Revoilà l'hypothèse François Bayrou ! Cela fait plusieurs semaines que le maire de Pau entretien le mystère sur ses intentions. Mercredi 8 février, il a ouvert le feu sur François Fillon. Ira, ira pas ? Cela fait un an et demi qu'il sait qu'il va y aller François Bayrou. Il nous avait dit très clairement à l'époque : "Je ne peux pas me présenter devant une table de vote sans aucun bulletin à prendre. Si aucun bulletin ne me convient, alors j'irai". Il avait alors ajouté : "Une campagne électorale, ça se fait en trois mois !". On est dans les temps.

On sait qu'il n'y a aucune chance pour que François Bayrou trouve son bonheur parmi les candidats qui se présentent. Évidemment pas Benoît Hamon (trop à gauche), Jean-Luc Mélenchon (n'en parlons pas), encore moins Marine Le Pen. Pas non plus François Fillon qu'il accuse d'être "aux mains des puissances de l'argent". La même accusation qu'il avait porté en septembre dernier contre Emmanuel Macron. Et d'ailleurs contre Nicolas Sarkozy il y a quelques années.

Une candidature Bayrou gêne le centre

François Bayrou n'était pas vraiment hésitant mercredi soir sur Paris Première dans l'émission Zemmour & Naulleau. À la question : "Avez-vous un pronostic pour le mois de mai ? Entre Hamon, Le Pen, Macron et Fillon", il a répondu : "Il est possible que le futur président ne soit pas dans votre liste". En fait François Bayrou est persuadé que le plan B, c'est lui.

Une candidature Bayrou, ça gêne le centre. Celui qui a le positionnement le plus central aujourd'hui avec son "ni droite, ni gauche", c'est Emmanuel Macron. On sait qu'une partie des troupes du MoDem et des électeurs centristes sont déjà allées rejoindre le leader d'En Marche! Il peut aussi attirer des électeurs de centre-droit qui lâchent François Fillon, en raison des affaires. Il peut grignoter chez Fillon, et plus probablement chez Macron.

Politique "darwinienne"

À lire aussi
Emmanuel Macron à Rodez présidentielle 2017
Immigration : en 2017, le candidat Macron était contre une politique de quotas

Reste que ses chances sont extrêmement faibles. Ce serait sa quatrième candidature à l'élection présidentielle. Les Français ont tendance, en ce moment, à faire le ménage, à privilégier les nouvelles têtes. Ensuite François Bayrou a perdu beaucoup de monde en route après s'être affiché, à droite, à gauche, puis à droite. Aujourd'hui il est seul, il n'a pas de troupe. À noter aussi que financièrement c'est compliqué : il n'est plus propriétaire de la totalité du siège du MoDem.

Tout cela se voit aujourd'hui dans les sondages où, lorsque sa candidature est testée, elle ne dépasse jamais 6/7%. Alors Bayrou fera-t-il le tour de piste de trop ? Lui qui à longueur d'interview répète que son engagement est le "combat d'une vie", a promis de donner sa réponse mi-février. Mercredi soir, il expliquait que la politique était "darwinienne". "Il y a, dit-il, des espèces qui disparaissent et des espèces résistantes". On vous laisse imaginer dans quelle espèce se classe François Bayrou.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Présidentielle 2017 François Bayrou MoDem
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants