1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Présidentielle 2017 : et si Macron boudait un débat d'avant premier tour ?
1 min de lecture

Présidentielle 2017 : et si Macron boudait un débat d'avant premier tour ?

CONFIDENTIELS RTL - Le candidat de "En Marche !" se défend d’avoir décidé de "torpiller" l'initiative et reconnaît tout au plus être "vigilant" sur la forme de ce rendez-vous.

Emmanuel Macron, le 14 janvier 2017
Emmanuel Macron, le 14 janvier 2017
Crédit : DENIS CHARLET / AFP
Présidentielle 2017 : et si Macron boudait un débat d'avant premier tour ?
02:39
Présidentielle 2017 : et si Macron boudait un débat d'avant premier tour ?
02:54
Pauline De Saint-Rémy & Loïc Farge

Pour la première fois, les principaux candidats à l’élection présidentielle pourraient s’affronter dans un débat avant le premier tour de la présidentielle. C'était en discussion. L'information a été révélée par le journal l'Opinion lundi 20 février après-midi. TF1 et France 2, les deux premières chaînes, projettent d’organiser chacune une confrontation entre les cinq ou six candidats - Marine Le PenFrançois FillonEmmanuel MacronBenoît HamonJean-Luc Mélenchon, et François Bayrou le cas échéant. Cela se passera le 20 mars pour la première chaîne, le 23 pour la seconde. Sauf si elles parviennent à s’entendre pour organiser un seul et même débat diffusé sur les deux chaînes en même temps.

Les candidats cherchent à imposer leurs conditions. Selon L’Express.fr, l'un d'entre eux menacerait même de faire défaut : c'est Emmanuel Macron qui, décidément, est pointilleux quand il s’agit de répondre à des invitations médiatiques.

Sauf que l’entourage du candidat de "En Marche !" se défend d’avoir décidé de "torpiller" l'initiative et reconnaît tout au plus être "vigilant" sur la forme de ce ou ces débats à venir, mais ni plus ni moins que certaines autres équipes de candidats.

Chez Emmanuel Macron, on souhaiterait simplement s’assurer que le débat sera organisé de telle façon que les candidats "aient la place de dire quelque chose" pas trop "séquencé". En "off" surtout, on reconnaît qu’il sera bien difficile de s’y soustraire.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/