1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Présidentielle 2017 : et si Hollande évitait la case primaire ?
1 min de lecture

Présidentielle 2017 : et si Hollande évitait la case primaire ?

CONFIDENTIEL RTL - Le chef de l'État retrouve peu à peu la confiance. Ses soutiens lui conseillent de déclarer rapidement sa candidature pour 2017 et de ne pas passer par la primaire.

François Hollande le 10 novembre 2016 à Nancy
François Hollande le 10 novembre 2016 à Nancy
Crédit : AFP / Jean-Christophe Verhaegen
Benjamin Sportouch

La nouvelle baisse du chômage, même modeste, est clairement une bonne nouvelle pour le chef de l'Etat. Une de plus, si l'on en croit un proche de François Hollande. La première, c'était dimanche 20 novembre, avec le score écrasant de François Fillon. A entendre les Hollandais, sa victoire probable enterre une candidature de Manuel Valls, trop à droite.

Autre satisfaction, François Fillon est un épouvantail pour l'électorat de gauche, le meilleur argument pour le remobiliser. "C'est du pain bénit", s'enflamme un cadre du Parti socialiste. Et si le chef de l'Etat était en train de retrouver la baraka qui l'a quitté depuis bien longtemps ? C'est ce que veulent croire ses derniers partisans. Reste à savoir quand il va se déclarer. 

François Hollande reste très secret mais il pourrait se lancer dès la semaine prochaine. En tout cas, certains le pressent de se dévoiler sans tarder, une fois le champion de la droite désigné. Dernière inconnue : la primaire de la gauche. A priori, François Hollande devrait s'y plier même si certains dans son entourage lui conseillent de passer outre. Ils lui ont d'ailleurs trouvé un prétexte en or : le possible retrait du Parti radical de gauche. Une primaire rabougrie n'aurait alors plus aucun sens.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/