1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Présidentielle 2017 : Emmanuel Macron peut-il créer la surprise ?
2 min de lecture

Présidentielle 2017 : Emmanuel Macron peut-il créer la surprise ?

REPLAY - DÉBAT - Désigné personnalité politique de l'année 2016, le candidat Macron a-t-il ses chances pour 2017 ? Nos éditorialistes Guillaume Roquette et Nicolas Domenach livrent leur analyse.

Emmanuel Macron, le 13 décembre 2016
Emmanuel Macron, le 13 décembre 2016
Présidentielle 2017 : Emmanuel Macron peut-il créer la surprise ?
09:04
Présidentielle 2017 : Emmanuel Macron peut-il créer la surprise ?
09:07
Nicolas Domenach & Guillaume Roquette & Philippe Peyre

Il a été désigné personnalité politique de l'année 2016, devant François Fillon. Emmanuel Macron, candidat "En Marche !" à l'élection présidentielle peut-il créer la surprise ? Pour Guillaume Roquette, directeur de la rédaction du Figaro Magazine, l'ex-ministre de l'Économie est au cœur du système médiatique qu'il compare à l'employé du mois chez Macdonald's : "De janvier à novembre 2016, c'était Alain Juppé, on se demandait presque pourquoi il fallait organiser une présidentielle l'année prochaine, il rassemblait tout le monde c'était parfait. En novembre, c'était François Fillon, ce mois-ci c'est Macron", ironise-t-il. Si l'éditorialiste reconnaît qu'il se passe quelque chose avec Macron, il estime qu'il s'agit davantage d'un phénomène d'intérêt médiatique que d'une candidature crédible à la présidentielle.

De son côté, Nicolas Domenach pensait que les Français allaient lui tenir rigueur d'avoir trahis François Hollande. "Au contraire, lance l'éditorialiste, ils ont pensé que c'est Hollande qui avait trahi ses engagements et qu'il était sain qu'il vive sa propre aventure". Première surprise pour Nicolas Domenach. "Et ensuite la bulle n'a cessé de s'étoffer", analyse-t-il. 

Un concurrent dangereux pour François Fillon ?

Phénomène médiatique éphémère ou candidature crédible, seuls les Français détiennent la réponse. Mais le candidat de la droite, François Fillon, doit-il craindre que Macron lui grappille des électeurs ? "Je n'en suis pas sur et c'est la raison pour laquelle il est aussi haut dans les sondages, avance Guillaume Roquette, parce qu'il n'est pas encore entré dans l'atmosphère". Pour l'éditorialiste, le programme présidentiel du candidat Macron, "c'est Oui-Oui à l'Élysée". Il compte sur le moment où il dévoilera concrètement son programme : "S'il se dit libéral, il sera comme Fillon. Mais contrairement à lui, il n'a pas son côté conservateur et rassurant qui peut faire la différence à la présidentielle", analyse le directeur de la rédaction du Figaro Magazine.

Pour Nicolas Domenach, c'est justement l'inverse car les gens se rendent compte du programme de François Fillon : "Plus les gens en prennent conscience et plus ils s'en détournent", croit savoir l'éditorialiste. Pour lui, si Fillon incarne un libéralisme économique et un conservatisme au niveau des mœurs, Macron s'inscrit lui dans un libéralisme économique également mais aussi et surtout un libéralisme dans les mœurs.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/