1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. "Emmanuel Macron est préféré par rejet plus que par affinité", analyse Alba Ventura
2 min de lecture

"Emmanuel Macron est préféré par rejet plus que par affinité", analyse Alba Ventura

ÉDITO - Face aux attaques de Marine Le Pen, le candidat d'"En Marche !" a décidé de se défendre. Est-ce vraiment efficace ?

Emmanuel Macron à Châtellerault, le 28 avril 2017
Emmanuel Macron à Châtellerault, le 28 avril 2017
Crédit : Christophe Ena/AP/SIPA
Alba Ventura : "Emmanuel Macron est préféré par rejet plus que par affinité"
02:50
"Emmanuel Macron est préféré par rejet plus que par affinité", analyse Alba Ventura
02:56
Alba Ventura & Loïc Farge

Lundi 1er mai, c'était le match des meetings. À Villepinte, Marine Le Pen s'en est pris à Emmanuel Macron "le candidat de la finance". À la Villette, Emmanuel Macron a fustigé le "FN parti de l'anti-France". Le candidat d'"En Marche !" a répondu coup pour coup à sa rivale qui ne l'avait pas épargné. Et il était temps ! Il était temps qu'il comprenne qu'il est dans une campagne de second tour.

À part le bras de fer sur Whirpool la semaine dernière, Emmanuel Macron a surtout fait ces derniers jours une campagne atone, une campagne d'intensité faible. C'est tout à son honneur de faire une campagne de commémorations. Mais dans un match d'entre-deux tours, il ne faut pas faire comme si on n'avait pas d'adversaire. Surtout face à une Marine le Pen qui fait feu de tout bois, qui met la pression, en draguant à droite et à gauche et qui mène une campagne acrimonieuse envers lui.

Bons reports de voix, mais...

Il faut que lui aussi  soit plus offensif. D'ailleurs lundi, il a compris. Il a enterré l'idée qu'il puisse être élu sur son programme (quand il dit "Je sais que beaucoup voteront pour moi aussi, pour ne pas avoir le Front national"), il a compris qu'il lui faudra être élu face à Marine Le Pen.

Emmanuel Macron semble bénéficier de bons reports de voix. Mais il faut lire les sondages dans le détail. Là, on remarque que sur 100 électeurs d'Emmanuel Macron, il y en a 36 qui votent pour lui par adhésion et 64 par refus de Marine le Pen. Donc Emmanuel Macron est préféré par rejet plus que par affinité.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

Dans le dernier sondage Kanter Sofres-OnePoint publié ce 2 mai, alors que 63% des personnes interrogées estiment que Marine le Pen fait une bonne campagne, ils ne sont que 54% à penser la même chose d'Emmanuel Macron. Et ce n'est pas faux.

Regardez comment Emmanuel Macron s'en est pris à François Baroin et à Jean-Christophe Cambadélis. Il les a accusés ce week-end de calculs politiques pour dire qu'il refusait toute coalition avec les deux grands partis LR et PS. Mais ce n'est pas de son niveau. Ils ne sont pas ses adversaires dans ce second tour.

Macron doit se ressaisir

Lui qui prétend qu'il sera un président qui laissera son premier ministre gouverner vient se mêler de cuisine politique alors qu'il y a des enjeux plus importants, et surtout une opposante bien plus coriace. Emmanuel Macron doit se ressaisir, se confronter et se concentrer sur son débat de mercredi et son second tour.

Parce si vous ajoutez aux chiffres des sondages un tiers des électeurs qui comptent aller à la pêche, si vous ajoutez un "front républicain" dont on a vu dans les défilés du 1er mai à quel point il était ébranlé avec toutes ces pancartes "Ni Macron, ni Le Pen", cela donne un candidat Macron qui certes peut être élu, mais mal él. Un Macron gagnant par défaut. Et c'est là que les gros ennuis commenceront.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/