2 min de lecture Présidentielle 2017

Présidentielle 2017 : Emmanuel Macron, coincé entre son ministère et son mouvement politique

ÉCLAIRAGE - L'homme politique ne souhaite pas choisir entre Bercy et "En Marche !" et cultive ce mélange des genres et des intentions politiques.

Emmanuel Macron à l'Assemblée nationale, le 29 mars 2016
Emmanuel Macron à l'Assemblée nationale, le 29 mars 2016 Crédit : ALAIN JOCARD / AFP
Marie-Pierre Haddad
Marie-Pierre Haddad
Journaliste RTL

Dans la peau d'un équilibriste, Emmanuel Macron endosse à la fois le costume de ministre et celui de fondateur du mouvement politique ni de droite, ni de gauche "En Marche !". Sur sa page Facebook, les messages en tant que locataire de Bercy et chef des "Marcheurs" se suivent. Le 2 juin dernier, une vidéo d'"En Marche !" a ainsi été partagée sur sa page. On y voit des adhérents marseillais assister au lancement de la Grande Marche et se lancer ensuite dans une vaste opération de porte-à-porte.

Le post juste au-dessus concerne les inondations qui ont touché la France début juin. Il est accompagné d'une galerie photos retraçant le déplacement du ministre à Souppes-sur-Loing. Et pour finir, le dernier message en date a été posté le 13 juin pour "rétablir la vérité", sur la polémique concernant sa situation fiscale.

Renouveler l'offre politique française

Sur le plan économique, il défend "la politique de compétitivité" mise en place par le gouvernement. À l'antenne de RTL, ce vendredi 17 juin, il explique que l'éclaircie de l'économie française, "c'est la combinaison de ces facteurs extérieurs et en même temps ce sont les premiers fruits de la politique de compétitivité avec le CICE et le pacte de responsabilité".

Interrogé ensuite sur sa possible candidature à l'élection présidentielle 2017, Emmanuel Macron, qui n'est "ni Coluche, ni Brutus", explique qu'il n'est pas candidat au scrutin. Mais face à Olivier Mazerolle, il souligne qu'on ne lui demande son avis qu'en qualité de ministre, avant d'ajouter agir "en tant que ministre au sein du gouvernement et en même temps être convaincu que l'offre politique française aujourd'hui ne permet plus de répondre aux problèmes du pays parce que les questions fondamentales du pays sont le rapport au travail, les injustices, la société ouverte et l'Europe".

Mon souhait aujourd'hui est de continuer à être ministre de l'économie et responsable d'un mouvement politique qui recompose

Emmanuel Macron
Partager la citation
À lire aussi
Emmanuel Macron et Christophe Castaner le 20 mars 2020 violences
Macron : de candidat à président, retour sur ses déclarations sur les violences policières

Après avoir répondu aux questions des auditeurs, Emmanuel Macron a tenu à rappeler que son départ du gouvernement "ne dépend pas de votre serviteur". "Dans les institutions qui sont les nôtres, il y a un ministre qui s'engage et il y a un président de la République qui dispose. Je suis engagé au service de l'économie de notre pays", ajoute-t-il. Mais une fois de plus, il en profite pour rappeler qu'être "engagé sur des projets politiques mais mon souhait aujourd'hui est de continuer à être ministre de l'économie et responsable d'un mouvement politique qui recompose, je l'espère, l'offre française".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Présidentielle 2017 Gouvernement Parti socialiste
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants