1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Corbière dénonce la "fausse main tendue" de Hamon à Mélenchon

Corbière dénonce la "fausse main tendue" de Hamon à Mélenchon

REPLAY - INVITÉ RTL - Le porte-parole de Jean-Luc Mélenchon a cependant révélé qu'un "contact a été établi" entre les deux candidats.

Alexis Corbière
Alexis Corbière
Crédit : Johanna Guerra / RTLNET
Alexis Corbière, porte parole de Jean-Luc Mélenchon, est l'invité de RTL
11:20
Macron sur la colonisation : "Quand on est chef d'État, il faut être vertébré", dit Corbière
00:25
Florian Philippot : "L'Union européenne, via l'Olaf, veut notre peau"
06:36
Présidentielle 2017 : Corbière dénonce la "fausse main tendue" de Hamon à Mélenchon
12:14
Ludovic Galtier
Journaliste

Benoît Hamon et Yannick Jadot, le candidat écologiste, sont sur le point d'aboutir à un accord en vue d'une candidature unique. Jean-Luc Mélenchon, qui a proposé de rencontrer le candidat socialiste en meeting à Strasbourg le 15 février, pourrait-il se joindre à cette alliance ?

Pour Alexis Corbière, porte-parole du candidat de la France insoumise, il est "temps de mettre bon ordre à une espèce de confusion et de désordre médiatique", regrettant que le coup de téléphone promis par Benoît Hamon pendant la campagne de la primaire de la Belle Alliance populaire, n'est jamais venu. "Les socialistes font un jeu de claquettes insupportable depuis trois semaines de fausse unité, de fausse main tendue. Nous sommes les seuls aujourd'hui à discuter sérieusement (...) Je vois bien la combine de gens qui sont à la ramasse", déplore-t-il. Toutefois, "depuis la proposition de Jean-Luc Mélenchon, contact a été établi entre Benoît Hamon et Jean-Luc Mélenchon." Une lettre, récapitulant le fond du discours de Strasbourg, a été envoyée au candidat socialiste.

Pas question pour Alexis Corbière d'imaginer un accord sans garanties pour éviter "le coup du discours du Bourget (discours fondateur de François Hollande prononcé le 22 janvier 2012, ndlr)". Dans le viseur de la France insoumise se trouvent les anciens ministres du gouvernement Valls, qui sont investis aux élections législatives par le Parti socialiste. Ce sont "des personnalités qui se sont engagées clairement en faveur de la loi El Khomri. Vous ne ferez pas croire à la population que ces gens-là ont changé d'opinion. C'est hypocrite, cela ne créera aucune dynamique populaire, nous ne voulons pas d'accord d'appareil."

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/