1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Présidentielle 2017 : Cheminade et Lassalle veulent le retour du service militaire
2 min de lecture

Présidentielle 2017 : Cheminade et Lassalle veulent le retour du service militaire

MOI CANDIDAT - Les deux candidats à la présidentielle partagent cette même idée, mais l'envisagent différemment.

Jacques Cheminade
Jacques Cheminade
Crédit : JOEL SAGET / AFP
Présidentielle 2017 : Cheminade et Lassalle veulent le retour du service militaire
02:58
Benjamin Sportouch & Ludovic Galtier

Jean Lassalle et Jacques Cheminade ont un point commun : les deux candidats à la présidentielle souhaitent rétablir un service militaire obligatoire. Cette idée fait son grand retour dans le débat public alors que Jacques Chirac a mis fin à la conscription en 1996. Le service militaire datait alors de la Révolution française. Jean Lassalle et Jacques Cheminade prévoient toutefois des modalités différentes.

Jean Lassalle veut un service national d'une année scolaire pour les garçons et les filles majeurs, qui auront le choix entre un service civil, dans une association par exemple, ou militaire : une façon pour le Pyrénéen de renforcer la cohésion nationale.

Jacques Cheminade entend proposer aux jeunes une session de six mois sous les drapeaux, dont une partie forcément militaire. Et pour cause : il veut s'en servir pour créer une garde nationale de 100.000 réservistes, mobilisables à tout moment.

Quelques difficultés d'application

Cette mesure présente cependant quelques difficultés d'application. La première est le coût. Rétablir le service militaire signifie des casernes pour loger les jeunes, des soldats pour les encadrer et potentiellement une indemnité à verser à environ 700 000 personnes. Pour Jean Lassalle, l'addition atteint 10 milliards, soit un tiers du budget de la défense.

À lire aussi

La seconde difficulté est opérationnelle : l'armée est déjà mobilisée à l'étranger, mais aussi sur l'opération Sentinelle pour prévenir les attentats. Dans ce cadre, former à la citoyenneté, est-ce une priorité pour les soldats ? Pour Odile Mojon, la directrice de campagne de Jacques Cheminade, le lien social est aussi du ressort de l'armée.

Qu'en disent les autres candidats ?

Cette idée à la mode a réussi à mettre d'accord Jean-Luc MélenchonEmmanuel Macron et Marine Le Pen. Pour le candidat d'"En Marche !", c'est une formation-éclair d'un mois seulement. La durée atteindrait neuf mois pour le candidat des Insoumis et la session serait rémunérée au Smic. Quant à Marine Le Pen, elle propose un service national de trois mois pour "relancer l'assimilation" et "unir la jeunesse de France". 

Benoit Hamon et François Fillon ne veulent pas entendre parler de cette mesure coûteuse, selon eux, et fourre-tout. Ils préfèrent renforcer le service civique qui existe déjà : un dispositif facultatif qui a touché 100.000 jeunes l'an dernier.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/