2 min de lecture Présidentielle 2017

Benzema, Angot, kebab... L'interview de Fillon sur Snapchat

Le candidat de la droite a participé, comme le feront d'autres prétendants à l'Élysée, à une interview Snapchat. L'occasion pour lui de s'adresser une cible jeune et ultra-connectée.

François Fillon à Toulon le 31 mars 2017.
François Fillon à Toulon le 31 mars 2017. Crédit : Claude Paris/AP/SIPA
Christophe Guirard

À moins d'une semaine du premier tour de l'élection présidentielle le réseau social Snapchat, dont les utilisateurs s'échangent photos et vidéos instantanées en appliquant les célèbres filtres disponibles, a décidé de rentrer dans la danse en proposant des interviews des principaux candidats. Le premier à se soumettre à l'exercice a été François Fillon, lundi 17 avril.

L'ancien Premier ministre a fait la promotion de ce rendez-vous sur son compte Twitter en postant justement une vidéo Snapchat, sur laquelle il a opté pour un filtre le faisant apparaître équipé d'une grosse paire de lunettes de couleur. Il a ensuite répondu à une dizaine de membres du réseau social sur des sujets aussi divers que son parcours scolaire, Karim Benzema, le prix des kebabs ou son livre préféré de Christine Angot. Des questions auxquelles il a répondu de façon particulièrement étudiée et prudente. 

Ce n'est pas le président de la République qui fixe le prix des grecs

François Fillon
Partager la citation

S'il a confessé n'avoir lu aucun livre de l'écrivaine, ce dernier ne s'est pas échappé sur le "prix des grecs". "Ce n'est pas le président de la République qui fixe le prix des grecs. En revanche, je veux baisser les charges des entreprises pour qu'elles puissent vendre leurs produits moins cher", a-t-il par exemple déclaré avec un petit sourire.

Mais comme il fallait s'y attendre, le candidat à la fonction suprême a également dû faire face à des questions plus "piégieuses". Interpellé malicieusement par une étudiante en droit à la recherche d'un stage, François Fillon lui a rétorqué qu'il n'embauchait ses attachés parlementaires que sur leurs compétences et lui a conseillé de lui "envoyer son CV".

Une simple récupération politique ?

À lire aussi
François Hollande à Blois, le 14 novembre 2018 présidentielle 2017
Présidentielle 2017 : François Hollande regrette de ne pas s'être présenté

De nombreux internautes ont moqué ce qui s'apparente selon eux à une tentative forcée et maladroite de récupération d'un électorat jeune par un candidat qui, malgré les efforts de son équipe, semble en perpétuel décalage avec l'univers et les codes des réseaux sociaux. Commentaires ironiques et montages photographiques ont ainsi fleuri, en particulier sur Twitter, toujours prompt à réagir à ce genre d'événement.

Snapchat, qui a été très présent durant la campagne présidentielle américaine en 2016, tente ainsi de développer son espace "Discover", pour lequel il a recruté des journalistes et dont l'objectif est de diffuser des contenus politique en partenariat avec des médias. Les candidats français voient également en lui un vecteur de communication incontournable pour toucher, notamment, les moins de 30 ans.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Présidentielle 2017 François Fillon Les Républicains
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7788176548
Benzema, Angot, kebab... L'interview de Fillon sur Snapchat
Benzema, Angot, kebab... L'interview de Fillon sur Snapchat
Le candidat de la droite a participé, comme le feront d'autres prétendants à l'Élysée, à une interview Snapchat. L'occasion pour lui de s'adresser une cible jeune et ultra-connectée.
https://www.rtl.fr/actu/politique/presidentielle-2017-benzema-kebab-angot-l-interview-de-fillon-sur-snapchat-7788176548
2017-04-17 17:53:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/xOrpbO7ImHxklgZXpb1AtA/330v220-2/online/image/2017/0405/7787975143_francois-fillon-a-toulon-le-31-mars-2017.jpg