3 min de lecture Présidentielle 2017

Présidentielle 2017 : Benoît Hamon trahi de tous les côtés

DÉCRYPTAGE - Le candidat ne cache plus "les coups de couteaux" plantés "dans (son) dos". Il attaque Manuel Valls et Jean-Luc Mélenchon.

Benoît Hamon, le 24 mars 2017
Benoît Hamon, le 24 mars 2017 Crédit : GUILLAUME SOUVANT / AFP
MariePierreHaddad75
Marie-Pierre Haddad
Journaliste RTL

"Je ne m'attendais pas à autant de trahisons". Benoît Hamon semble déchanter depuis sa victoire à la primaire de la gauche. Le candidat subit de multiples attaques lancées depuis son propre camp. Lors de son hommage à Henri Emmanuelli, décédé le 21 mars dernier, l'ancien ministre a "refusé" que la gauche suive l'ancien président de l'Assemblée "dans le tombeau". "Voilà ce que m'a, ce que nous, a enseigné Henri Emmanuelli : faire front, faire face, a-t-il lancé. Toujours préférer quand on a l'honneur de servir la gauche les états de service, aux états d'âme".

Cette phrase résonne de façon particulière et pourrait concerner aussi bien Jean-Luc Mélenchon que Manuel Valls et ses proches qui refusent de parrainer Benoît Hamon. Dans les sondages, le candidat qui souhaite faire battre le cœur de la France s'est fait voler une place par le candidat de la "France insoumise" et arrive cinquième. Marine Le Pen devancerait d'un point Emmanuel Macron au premier tour de l'élection présidentielle, avec respectivement 25% et 24%, loin devant François Fillon (18%). Jean-Luc Mélenchon obtiendrait 14% des intentions de vote contre 12% pour Benoît Hamon, selon un sondage Ipsos Sopra Steria.

Une obsession Mélenchon ?

Pour la première fois depuis le début de la campagne, le candidat s'en est pris à Jean-Luc Mélenchon. Invité du Journal Télévisé de France 2 le dimanche 26 mars, Benoît Hamon a déclaré : "Trois candidat à l'élection présidentielle, M. Fillon, M. Mélenchon et Mme Le Pen expriment de la fascination pour M. Poutine, qui vient d'arrêter 700 opposants". Cette attaque a fait suite à ce qu'expliquait le candidat de la gauche à l'antenne d'Europe 1. "Il y a une autre gauche qui renonce au pouvoir pour être de gauche et qui dit : 'Dégagez tous'", dénonçait-il.

À lire aussi
Benoît Hamon au soir de sa défaite au premier tour de l'élection présidentielle, à Paris le 23 avril 2017 Parti socialiste
Présidentielle 2017 : Benoît Hamon aussi a bénéficié de ristournes

Au micro de RTL, la réplique du camp Mélenchon ne s'est pas fait attendre. Son porte-parole Alexis Corbière a répondu : "En quoi Jean-Luc Mélenchon est-il fasciné par Vladimir Poutine ? On a toujours dénoncé ce régime, qui est une oligarchie. Benoît Hamon est en difficulté, il recule (...) Je conseille à Benoît Hamon de continuer sa campagne plutôt que de polémiquer avec nous surtout avec des arguments qui sont assez petits (...) J'ai envie de dire à Benoît, calme-toi, prends une bonne petite tisane (...) Fais ta campagne et, de grâce, respecte l'accord que nous avions, consistant à ne pas donner de coups sous la ceinture".

Dans les colonnes du Figaro, Benoît Hamon affirme ne pas être "obsédé par Jean-Luc Mélenchon, il est faible sur les questions européennes et internationales". Selon une figure de l'aile gauche du Parti socialiste citée par Marianne, "c'est une volonté de regagner le cœur de cible de l'électorat socialiste. Celui qui est dans une position centrale. Benoît Hamon a besoin de montrer qu'il n'est pas scotché à Mélenchon, qu'il n'est pas un copié-collé. C'est pour ça qu'il appuie sur ce qui les séparent, notamment l'Europe et les Affaires étrangères. C'est aussi un moyen de faire taire l'aile droite du parti. Ne pas leur donner trop d'arguments pour prendre le large". Pourtant, une riposte numérique semble bien avoir été mise en place au sein de l'équipe de Benoît Hamon.

Des "coups de couteau dans le dos"

De l'autre côté, Benoît Hamon subit des trahisons émanant des socialistes. Manuel Valls a expliqué qu'il n'apporterait pas son parrainage au candidat de la gauche. Ce mercredi 29 mars, l'ancien premier ministre a annoncé qu'il voterait pour Emmanuel Macron lors du premier tour de l'élection présidentielle. Sur France 2, le vainqueur de la primaire de la gauche a dénoncé les "coups de couteau dans le dos" plantés par des "caciques qui veulent rester au pouvoir". Lors d'un point presse, le candidat a attaqué Manuel Valls. "La parole donnée, la parole signée, devant le peuple, doit être scrupuleusement respectée. C'est pour cela que j'ai combattu le 49.3", ajoute-t-il en faisant une allusion directe à la déclaration d'engagement signée par Manuel Valls. À l'époque candidat à la primaire de la gauche, Manuel Valls avait assuré qu'il soutiendrait le gagnant.

Benoît Hamon a lancé "un appel solennel" aux "citoyens de gauche". "Je vous demande de réagir. Je vous demande de sanctionner ceux qui se prêtent à ce jeu morbide et je vous demande en même temps de tourner la page de cette vieille politique, de tourner le dos à ces politiciens qui ne croient plus en rien et qui vont là où le vent va, au mépris de toute conviction", explique-t-il. L'ancien ministre de l'Éducation lance aussi un appel à Jean-Luc Mélenchon : "J'appelle les sociaux-démocrates, communistes et Jean-Luc Mélenchon attachés au progrès social et à la démocratie, à unir leurs forces aux miennes. Ne laissons pas les forces de destruction, les forces de l'argent présider aux destinées de notre pays. Rassemblons la gauche pour gagner".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Présidentielle 2017 Benoît Hamon Parti socialiste
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7787853549
Présidentielle 2017 : Benoît Hamon trahi de tous les côtés
Présidentielle 2017 : Benoît Hamon trahi de tous les côtés
DÉCRYPTAGE - Le candidat ne cache plus "les coups de couteaux" plantés "dans (son) dos". Il attaque Manuel Valls et Jean-Luc Mélenchon.
https://www.rtl.fr/actu/politique/presidentielle-2017-benoit-hamon-trahi-de-tous-les-cotes-7787853549
2017-03-29 07:00:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/hmnTNKAjx3RC5ykTWD6iZA/330v220-2/online/image/2017/0328/7787860282_benoit-hamon-le-24-mars-2017.jpg