2 min de lecture Présidentielle 2017

Présidentielle 2017 : Benoît Hamon et Yannick Jadot proches d'un accord ?

Les délégations socialiste et écologiste se sont vues le 12 février pour entamer des discussions sur un rapprochement de candidatures, discussions pour l'instant informelles.

Benoît Hamon et Yannick Jadot
Benoît Hamon et Yannick Jadot Crédit : SIPA
Ambre Deharo
Ambre Deharo

Benoît Hamon et Yannick Jadot présenteront-ils une plateforme commune en vue de l'élection d'avril prochain ? Le Monde rapporte que les délégations des deux candidats se sont rencontrées le 12 février dans un lieu tenu secret en vue de discuter d'un rapprochement possible. "Les convergences sur le fond sont beaucoup plus substantielles que les points de désaccord", a ainsi relevé Guillaume Balas, député européen et chef de file du candidat Hamon. Du côté d'Europe Écologie-Les Verts, le discours est sensiblement le même. "C'était une véritable discussion, projet présidentiel versus projet présidentiel", a ainsi indiqué Pascal Durand, ex-secrétaire national d'EELV, et soutien de Yannick Jadot. "Nous avons décliné nos programmes sur les questions démocratiques, sociales, et écologiques". Des déclarations confirmées sur BFMTV par ailleurs par le candidat écologiste lui-même selon lequel ces discussions ont été "très constructives et positives".

Une nouvelle rencontre aura lieu en fin de semaine, mais pour l'instant d'un côté comme de l'autre, on insiste sur l'aspect informel de ces discussions. Chaque camp doit retranscrire les principales idées dégagées de la rencontre de dimanche afin de les soumettre à chacun des candidats. Si tout cela ressemble à un début d'élaboration d'une plateforme électorale commune, il faudra encore trouver un terrain d'entente sur les sujets qui divisent les Verts et les Socialistes. Et il y en a, confirment le député PS Pascal Cherki et l'européen Pascal Durand. D'autant que les adhérents écologistes doivent voter cette semaine par email sur ce rapprochement possible avec Benoît Hamon. Si le non l'emporte, les discussions s'arrêteraient donc aussitôt. 

Des concepts communs, des pratiques divergentes

Pour l'instant, le socialiste est plutôt en bonne position. Le 2 février, un sondage Kanter Sofres lui donnait 33 % de bonnes opinions. Une plateforme avec les écologistes permettraient à ces derniers de s'assurer davantage de visibilité dans un contexte électoral complexe. Pour autant, outre les points de convergence sur le concept de l'avènement d'une VIe république et sur une transition énergétique socialiste qui ressemble fortement à la volonté de sortie du nucléaire des écologistes, des différences substantielles persistent. Sur la question d'un nouveau régime démocratique par exemple : EELV souhaite un scrutin 100 % proportionnel tandis que les socialistes souhaitent, pour l'instant, introduire la proportionnelle dans le mode de scrutin français pour les élections législatives seulement. 

Mais aussi sur la question des priorités budgétaires et des ressources, en ce qui concerne l'Europe notamment. Benoît Hamon souhaitant un effort d'investissement au niveau européen de 1.000 milliards d'euros, quand Yannick Jadot souhaite 600 milliards par an. Des différences qui ne sont pas insurmontables mais sur lesquelles l'art du compromis sera essentiel. Si cela aboutit, la prochaine étape sera alors de convaincre un Jean-Luc Mélenchon très vert qui, pour l'instant, n'a pas l'air de vouloir faire front commune avec le reste de la gauche...

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Présidentielle 2017 Benoît Hamon Yannick Jadot
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants