1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Présidentielle 2017 : 500.000 personnes ont reçu deux cartes électorales
2 min de lecture

Présidentielle 2017 : 500.000 personnes ont reçu deux cartes électorales

Les témoignages de personnes ayant reçu deux cartes électorales affluent sur les réseaux sociaux. Des doublons dont la cause est difficile à déterminer.

Une carte électorale (illustration)
Une carte électorale (illustration)
Crédit : AFP / Thierry Zoccolan
Il a reçu deux cartes électorales
01:08
Brice Dugénie & Benjamin Pierret

Deux adresses, deux cartes électorales. À huit jours du premier tour de l'élection présidentielle, environ 500.000 personnes ont reçu deux cartes électorales dans leur boîte postale. L'un d'entre eux, que RTL a rencontré, avait déjà connu la même mésaventure en 2012. "Je m'étais inscrit dans mon bureau de vote à Paris, et en discutant avec ma mère au téléphone elle m'a dit que j'avais reçu une carte électorale chez elle. Je me suis rendu compte que j'avais deux cartes électorales." 

Depuis, malgré un deuxième déménagement et un deuxième changement de liste, rien n'a changé : "Je me suis dit qu'en faisant ce changement, ça allait définitivement annuler mon doublon de carte électorale dans le Pas-de-Calais. En fait je me rends compte que le fichier n’est pas du tout centralisé et que si je ne fais pas cette démarche d'annuler moi-même ma première carte, je vais encore la recevoir dans 5 ans."

Voter deux fois est interdit

Difficile de déterminer précisément l'origine de ces doublons. Comme l'explique Le Monde, c’est d'ordinaire l'Insee qui prend en charge les demandes d'inscription sur les listes électorales après un déménagement. Le formulaire lui est envoyé par la mairie, et c'est alors à l'institut de statistiques d'envoyer la demande de radiation à la commune où résidait précédemment l'électeur.

Toujours selon le quotidien national, en 2014, l'Insee a catégoriquement nié toute responsabilité dans un rapport de l'Inspection générale de l'administration (IGA) en octobre 2014. Restent deux possibilités : soit l'Insee ne reçoit pas ces demandes d'inscriptions, soit les mairies ne s'occupent pas des demandes de radiation lorsqu'elles les reçoivent. Le Monde indique que le rapport, dès 2014, donnait des chiffres renversants : le nombre d'inscrits sur les listes électorales ne correspondait pas au nombre d'électeurs donné par le fichier national des électeurs dans 95 % des communes

À lire aussi

500.000 électeurs pourraient donc potentiellement voter deux fois. Une tentation à laquelle il vaut mieux ne pas succomber : selon l'article 93 du Code électoral, "tout citoyen qui aura profité d'une inscription multiple pour voter plus d'une fois" sera "d'un emprisonnement de six mois à deux ans, et d'une amende de 15 000 euros."

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/