1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Présidentielle 1974 : la trahison Chirac
1 min de lecture

Présidentielle 1974 : la trahison Chirac

LES PRÉSIDENTIELLES - Le journaliste Alain Duhamel se remémore les surprises et rebondissements des précédents scrutins présidentiels de la Ve République.

Alain Duhamel
Alain Duhamel
Crédit : Damien Rigondeaud
ARCHIVES RTL - "Présidentielle 1974 : la trahison Chirac" ("L'Édito d'Alain Duhamel", 25/12/2016)
05:04
Alain Duhamel

Renoncement de François Hollande, Valls s'engage dans la course, Fillon gagne la primaire de la droite... La campagne pour la présidentielle 2017 ne manque pas de rebondissements. Mais elle n'est pas la seule. En 1974, Georges Pompidou décède en cours de mandat. Sa succession est ouverte et la droite entre alors dans une longue période de division profonde et violente. Ce décès crée la surprise, "mais personne ne s'attendait à ce que la fin soit aussi brutale et immédiate", analyse Alain Duhamel. Du coup, aucun des grands candidats n'a préparé de campagne à l'avance. 

"Le grand phénomène a été de voir les droites se déchirer, alors que sous le Général puis sous Georges Pompidou, elles étaient beaucoup plus obéissantes et cohérentes. Là, elle se sont déchirées, avec, au milieu de cela, la trahison de Jacques Chirac", affirme le journaliste, qui présente la prise de position du jeune ministre de l'Intérieur d'alors comme un "acte essentiel de cette présidentielle" 1974.

La présidentielle 1974 fait l'objet de deux candidatures légitimes : "Valéry Giscard-d'Estaing, le très brillant et très jeune ministre des Finances, et Jacques Chaban-Delmas, proche du général, l'un de ses héritiers, qui avait été Premier ministre, qui était populaire", décrit Alain Duhamel. Puis arrive la tempête Chirac. "Lui entraîne une fraction des députés gaullistes puis des électeurs gaullistes au service de Valéry Giscard-d'Estaing et contre Jacques Chaban-Delmas", analyse le journaliste. Une histoire de règlement de comptes, en somme, entre pompidoliens et chabanistes.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/