2 min de lecture Laurent Wauquiez

Présidence Les Républicains : Laurence Sailliet ne sera finalement pas candidate

Longtemps seule déclarée, la candidate à la présidence du parti de droite est contrainte de renoncer faute de parrainages suffisants.

Laurence Sailliet, membre du bureau politique des Républicains depuis 2011, a déclaré sa candidature à la présidence du parti le 9 juillet dernier.
Laurence Sailliet, membre du bureau politique des Républicains depuis 2011, a déclaré sa candidature à la présidence du parti le 9 juillet dernier. Crédit : PHILIPPE HUGUEN / AFP
Ludovic Galtier
Ludovic Galtier
Journaliste RTL

"J'ai obtenu le parrainage de 14 parlementaires et de près de 1.800 adhérents. Compte tenu de la proximité de l'échéance (mercredi, NDLR), cela ne me permettra pas, en toute clairvoyance, d'être qualifiée. Je ne serai donc pas candidate." Laurence Sailliet, première candidate déclarée à la présidence des Républicains, est contrainte d'abdiquer lundi 9 octobre. Le paraphe de 13 parlementaires et de 2.347 adhérents à jour de cotisation était requis pour pouvoir se porter candidat.

Dans les colonnes de L'Opinion, cette proche de Xavier Bertrand explique que "la difficulté était connue dès le départ et c'est pourquoi j'avais saisi la Haute autorité des Républicains pour l'alerter sur l'importance d'une communication intense afin d'impliquer au maximum nos militants et de faire connaître l'ensemble de nos candidats".

Laurence Sailliet ne se reconnaît dans aucun des programmes de ses désormais anciens adversaires - Laurent WauquiezMaël de CalanJulien AubertDaniel Fasquelle et Florence Portelli -, mais en appelle au rassemblement derrière celui ou celle qui sera élu. "Aucun des autres candidats ne porte mon projet de démocratisation et de décentralisation du parti, ni la ligne politique que je défends", assure-t-elle. "Mais aujourd'hui nos militants veulent clairement et avant tout que nous puissions nous rassembler pour refonder notre mouvement. Dans un esprit de responsabilité, si le rassemblement qu'assure vouloir mettre en  œuvre Laurent Wauquiez devient réalité, j'en serai".

Laurent Wauquiez seul candidat ?

Hormis le président de la région Auvergne-Rhône-Alpes, pas un seul des cinq autres candidats ne dépassait les 1.000 parrainages d'adhérents, le 27 septembre. Au micro de RTL, le député du Touquet, Daniel Fasquelle, affirmait que c'était clairement mission impossible. "L'acte implique de remplir un formulaire. Il faut fournir aussi sa carte et sa pièce d'identité. Les militants n'ont absolument pas la tête à ça. C'est vraiment un travail titanesque."

À lire aussi
sénat
Loi "séparatisme" : le Sénat vote un texte durci, des sénateurs dénoncent une "dérive"

Au vu de l'incroyable situation qui se profile, Laurent Wauquiez avait clairement appelé les militants à parrainer Daniel Fasquelle. Une façon pour lui de choisir son adversaire. "On a besoin qu'il y ait plusieurs candidats (…) Daniel mène une campagne respectueuse (…) alors n'ayez pas de souci, vous pouvez aussi parrainer Daniel et vous pouvez aussi me parrainer, ça ne pose pas de problème. C'est la même famille", déclarait-il à la tribune lors de la Fête de la violette organisée le 1er octobre par le très droitier député LR Guillaume Peltier.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Laurent Wauquiez Les Républicains
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants