3 min de lecture Front national

Présidence du FN : Éric Dillies dénonce "une élection verrouillée"

DOCUMENT RTL - L'élu de Lille espère encore affronter Marine Le Pen au Congrès. Il lui a adressé une lettre de cinq pages au caractère offensif pour lui livrer ses quatre vérités, mercredi 22 novembre.

Éric Dillies maintient sa candidature à la présidence du FN. L'élection est prévue en mars 2018.
Éric Dillies maintient sa candidature à la présidence du FN. L'élection est prévue en mars 2018. Crédit : Éric Dillies
109127536140888961261
Ludovic Galtier
Journaliste RTL

Un mois après sa déclaration de candidature - le 20 octobre - Éric Dillies ne désespère pas d'être candidat à la présidence du Front national face à Marine Le Pen en mars 2018. Depuis cinq semaines, l'élu lillois réclame un allongement de la date limite pour le dépôt des candidatures - elle était fixée au 21 octobre - pour que la sienne puisse être validée. Malgré son insistance, Marine Le Pen semble l'ignorer.

Illustration dans l'hémicycle du Conseil régional des Hauts-de-France. Comme la présidente du Front national, Éric Dillies siégeait en session à Lille, jeudi 23 novembre. En marge de la séance, une entrevue consacrée à la question de la réouverture des candidatures devait être organisée, selon l'entourage d'Éric Dillies. Elle aurait finalement "tourné court". "Marine a salué Éric, puis est partie comme si de rien était", nous confie-t-on. "Elle l'a humilié."

La veille, mercredi 22 novembre à 14 heures précises, Éric Dillies avait adressé à Marine Le Pen une lettre au caractère offensif de cinq pages, que RTL publie dans son intégralité. Pour résumer sa pensée, Éric Dillies reprend à son compte des mots du général Pierre de Villiers : "La vraie loyauté consiste à dire la vérité à son chef", lance l'élu à Marine Le Pen, lui signifiant de nouveau sa volonté de faire de l'élection du président du Front national "une véritable élection". "Pas une simple 'nomination', mais une véritable 'consécration'", écrit-il. "Reporte la date de clôture des candidatures, (remet) en jeu ta présidence", lui demande-t-il. La lettre est pour l'heure sans réponse.

À lire aussi
Jean-Marie Le Pen, le 9 janvier 2019 extrême droite
Jean-Marie Le Pen fait ses adieux au Parlement européen et à la vie politique

Des méthodes de management autoritaires

Éric Dillies dans une lettre à Marine Le Pen
Partager la citation

"Marine, pose-toi la bonne question", poursuit-il. "Pourquoi personne n'a osé se présenter au Congrès ? C'est pourtant évident, l'élection est tellement verrouillée que personne n'a l'audace de s'y risquer sans penser qu'il en paiera tout le prix."

Et le Nordiste de vilipender la règle, selon laquelle les parrainages de 20 secrétaires départementaux - que Marine Le Pen "a nommés" - sont nécessaires à la validation de la candidature. "C'est comme si on demandait aux préfets de parrainer les candidats qui se présentent en face du président de la République qui les a nommés", image-t-il.

En interne, Éric Dillies décrit les "méthodes de management verticales, autoritaires, à sens unique, du haut vers le bas" qu'appliqueraient les "conseillers" de Marine Le Pen. "Plus que jamais, notre mouvement - qui traverse une crise sans précédent dans son histoire - a besoin d'un débat ouvert, d'un dialogue libre et sans crainte, d'un échange loyal et sincère", estime-t-il, fustigeant l'idée du questionnaire et des ambassadeurs de la refondation.

On ne se réveille pas la veille...

Sébastien Chenu, porte-parole du Front national, à Éric Dillies
Partager la citation

Pour les voix officielles du Front national, il n'y a pas de débat. Marine Le Pen est la seule candidate. "Il n'y a pas eu d'autres candidats à la présidence du mouvement, garantissait Marine Le Pen, elle-même, au micro du Grand Jury RTL-Le Figaro-LCI dimanche 19 novembre. "Tu sais que ce n'est pas la vérité", répond Éric Dillies dans sa lettre.

Interrogé par RTL.fr - samedi 18 novembre donc avant l'envoi de ce courrier - sur la volonté d'Éric Dillies d'être sur la ligne de départ pour la présidence, Sébastien Chenu, porte-parole du parti, indique que sa candidature n'est "juridiquement pas possible, les statuts prévoyant 20 signatures." Éric Dillies assure, de son côté, que la décision de reporter le délai pour candidater est réglementaire et ne relève que de l'intervention de la seule présidente.

"On ne va pas demander à Marine Le Pen de bidouiller le truc. Éric Dillies n'a pas fait une seule démarche pour aller chercher les (20) signatures (de secrétaires départementaux, ndlr), alors qu'il connaît la procédure par cœur. On ne se réveille pas la veille", attaque enfin Sébastien Chenu, qui dit par ailleurs "très bien s'entendre" avec Éric Dillies. Le bras de fer continue.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Front national Marine Le Pen
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7791109511
Présidence du FN : Éric Dillies dénonce "une élection verrouillée"
Présidence du FN : Éric Dillies dénonce "une élection verrouillée"
DOCUMENT RTL - L'élu de Lille espère encore affronter Marine Le Pen au Congrès. Il lui a adressé une lettre de cinq pages au caractère offensif pour lui livrer ses quatre vérités, mercredi 22 novembre.
https://www.rtl.fr/actu/politique/presidence-du-fn-eric-dillies-denonce-une-election-verrouillee-7791109511
2017-11-24 09:51:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/sKeTR5sqoUM5efN6hsxqsw/330v220-2/online/image/2017/1107/7790839234_eric-dillies-maintient-sa-candidature-a-la-presidence-du-fn-l-election-est-prevue-en-mars-2018.png