2 min de lecture Les Républicains

Présidence des Républicains : Alain Juppé regardera l'élection de loin

Le maire de Bordeaux a confirmé sur Twitter qu'il ne se mêlerait "pas de l'élection", et qu'il ne parrainerait "aucun candidat".

Alain Juppé à Bordeaux, le 2 décembre 2016
Alain Juppé à Bordeaux, le 2 décembre 2016 Crédit : GEORGES GOBET / AFP
Léa Stassinet
Léa Stassinet
Journaliste

Il ne prendra pas parti. Alain Juppé a annoncé sur son compte Twitter qu'il ne se "mêlerait pas de l'élection" à la présidence des Républicains, prévue les 10 et 17 décembre prochains. "Je ne parraine aucun candidat", poursuit le maire de Bordeaux. 

Une position qui tranche avec l'une de ses plus fidèles collaboratrices, Virginie Calmels. Cette dernière a en effet annoncé son soutien au favori de l'élection, Laurent Wauquiez, positionné à la droite du parti. "Il a le leadership, l'énergie, le courage", a expliqué l'adjointe au maire de Bordeaux pour justifier son choix. Une position qui a surpris, tant la ligne de Laurent Wauquiez apparaît éloignée de celle prônée par les juppéistes

Alain Juppé a été clair ce lundi 4 septembre : il est hors de question pour l'ancien candidat à la primaire de la droite d'en faire autant. Il sera "seulement attentif aux lignes rouges" qu'il a lui-même tracées. Dans un billet sur son blog publié le 27 août dernier, il avait déjà dit qu'il excluais "de revenir dans le jeu partisan", tout en définissant ces fameuses lignes rouges : "Celle de l'incompatibilité absolue avec le FN", celles relatives aux "questions dites de société et de mœurs, la ligne rouge d'un conservatisme idéologique rétrograde qu'incarnent des groupes qui ont une influence croissante dans la gouvernance du mouvement, et bien sûr la ligne rouge de l'hostilité à la construction européenne". 

Des lignes rouges qui ressemblent fort à des mises en garde, notamment à l'attention de Laurent Wauquiez, qui considère le mouvement Sens commun comme "une composante de la famille politique" à laquelle il appartient. Sens commun qui était implicitement visé par Alain Juppé lorsqu'il évoquait "un conservatisme idéologique rétrograde" incarné par "des groupes". Cette porosité avec le mouvement anti-mariage pour tous mais aussi avec le Front national inquiète également une autre figure des Républicains : Valérie Pécresse. La présidente de la région Île-de-France n'exclut pas de quitter Les Républicains si Laurent Wauquiez est élu président. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Les Républicains Alain Juppé Laurent Wauquiez
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7789957238
Présidence des Républicains : Alain Juppé regardera l'élection de loin
Présidence des Républicains : Alain Juppé regardera l'élection de loin
Le maire de Bordeaux a confirmé sur Twitter qu'il ne se mêlerait "pas de l'élection", et qu'il ne parrainerait "aucun candidat".
https://www.rtl.fr/actu/politique/presidence-des-republicains-alain-juppe-regardera-l-election-de-loin-7789957238
2017-09-04 17:33:42
https://cdn-media.rtl.fr/cache/Xg-MuaBgW5JzDTqLTBjMFA/330v220-2/online/image/2017/0306/7787542141_alain-juppe-a-bordeaux-le-2-decembre-2016.jpg