2 min de lecture UMP

Présidence de l'UMP : le vote a commencé

Les adhérents de l'UMP ont commencé à voter, par internet uniquement, pour élire le nouveau président du parti. Nicolas Sarkozy, grand favori, affronte Hervé Mariton et Bruno Le Maire.

Nicolas Sarkozy accompagné de sa femme Carla Bruni, le 25 novembre 2014, à Boulogne-Billancourt.
Nicolas Sarkozy accompagné de sa femme Carla Bruni, le 25 novembre 2014, à Boulogne-Billancourt. Crédit : PHILIPPE WOJAZER / POOL / AFP
Nicolas Marischaël avec sa famille dans son atelier-boutique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

Quelque 268.341 adhérents sont appelés à choisir entre Nicolas Sarkozy et les anciens ministres Bruno Le Maire et Hervé Mariton. Le vote pour la présidence de l'UMP a démarré ce vendredi 27 novembre à 20H00, par internet uniquement. Il s'achèvera 24 heures plus tard. 

Les résultats de ce vote électronique seront annoncés dans la soirée de samedi. Un second tour a été prévu pour le 6 décembre mais semble hautement improbable, la victoire dès le premier tour de l'ancien président étant attendue. Seule inconnue: le score que réalisera Nicolas Sarkozy, qui avait déjà été élu à la tête de l'UMP il y a dix ans presque jour pour jour (28 novembre 2004), avec 85% des voix.

Des précautions pour éviter le psychodrame Copé/Fillon

La Haute Autorité et sa présidente Anne Levade veillent sur ce scrutin à haut risque, deux ans après le psychodrame de la guerre Copé/Fillon, qui avait failli faire imploser le mouvement. Des précautions ont été prises, "systèmes d'alerte", "plateforme téléphonique d'alerte", éventuels "scrutateurs", "tests pour détecter d'éventuelles failles dans la sécurité", a expliqué Anne Levade. Des lieux de vote physiques ont été prévus pour les adhérents qui n'ont pas accès à internet (permanences UMP notamment).

Hervé Mariton et Bruno Le Maire espèrent chacun créer "la surprise". Le premier, député de la Drôme, a appelé au "vote utile" pour "peser", en bouclant mercredi 26 sa campagne, lors d'un meeting à Paris. Le second, député de l'Eure, a terminé la sienne par une réunion publique à Fréjus. Il s'est déclaré "certain" d'un second tour, car "le peuple de droite veut du renouveau". Quant à Nicolas Sarkozy, en meeting jeudi 27 également, à Nîmes, il a annoncé vouloir "construire le parti de l'espérance".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
UMP Présidence UMP Nicolas Sarkozy
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants