1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Pourquoi le RSA ne sera pas versé en Seine-Saint-Denis au mois de décembre
2 min de lecture

Pourquoi le RSA ne sera pas versé en Seine-Saint-Denis au mois de décembre

Stéphane Troussel, président PS du département de Seine-Saint-Denis, explique la décision qu'il a prise de ne pas verser à la CAF les 40 millions d'euros nécessaires au paiement du RSA en décembre.

Stéphane Troussel, le président socialiste du conseil général de Seine-Saint-Denis
Stéphane Troussel, le président socialiste du conseil général de Seine-Saint-Denis
Crédit : LOIC VENANCE / AFP
Stéphane Troussel sur le RSA qui ne sera pas versé en Seine-Saint-Denis en décembre
07:18
Pourquoi le RSA ne sera pas versé en Seine-Saint-Denis au mois de décembre
07:27
L'édition 2017 du salon Made in France est "un excellent cru", pour sa créatrice
05:26

"Le RSA est à bout de souffle." C'est bien malgré lui que Stéphane Troussel, président du conseil départemental de Seine-Saint-Denis, a décidé qu'il ne verserait pas à la CAF la provision nécessaire pour verser le RSA à ses administrés au mois de décembre. "Ce sont les territoires les plus populaires qui doivent de plus en plus mettre la main à la poche pour financer cette allocation dont je ne décide de rien, ni du montant, ni des critères d'éligibilité. Donc ça suffit", lance le président du conseil départemental.

Au total, ils sont "un peu plus de 100.000" éligibles au revenu de solidarité active dans ce département. Chaque mois, la Caisse d'allocations familiales (CAF) leur verse quelque 40 millions d'euros, puis le département rembourse la CAF. Mais en décembre, cela ne sera pas possible. "Nous avons budgété 470 millions d'euros - ce que nous avions constaté à la fin de l'année 2016 - ce qui nous permettra bien sûr de tenir jusqu'à la fin du mois de novembre mais, à l'évidence, ça ne suffira pas pour finir l'année 2017", explique Stéphane Troussel.

Il s'agit maintenant de dire à l'État 'prenez vos reponsabilités'

Stéphane Troussel, président du conseil départemental de Seine-Saint-Denis

Alors le président du département de la Seine-Saint-Denis n'a pas eu le choix. "Il y a quelques jours, j'ai pris une décision grave de demander à l'assemblée départementale de ne pas inscrire de somme supplémentaire et de ne pas verser à la CAF la dernière mensualité de l'année, fin novembre." 

"Depuis plusieurs années, les gouvernement successifs nous renvoient systématiquement vers d'hypothétiques fonds d'urgence, comme l'an dernier, comme l'année précédente, déplore Stéphane Troussel, qui ne voit guère d'amélioration depuis le changement de présidence. Ce gouvernement-ci nous a annoncé il y a près d'un mois qu'il y aurait un nouveau fond d'urgence, mais je ne sais toujours pas de combien sera ce fond d'urgence, quels seront les critères de répartition, quand le département pourra en bénéficier, donc il s'agit maintenant de dire à l'État 'prenez vos responsabilités'".

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/