1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Pourquoi le Rassemblement national doit rembourser 500.000 euros au Parlement européen
2 min de lecture

Pourquoi le Rassemblement national doit rembourser 500.000 euros au Parlement européen

Des dépenses injustifiées sont pointées du doigt par l'institution européenne. Marine Le Pen a défendu les parlementaires de son groupe sur RTL.

Marine Le Pen était l'invitée de la matinale de RTL du 3 juillet 2018
Marine Le Pen était l'invitée de la matinale de RTL du 3 juillet 2018
Crédit : Kathleen Franck / RTL.fr
Léa Stassinet & AFP

Bouteilles de champagne, cadeaux, dîner fastueux... Le Parlement européen reproche au Rassemblement national de ne pas avoir de justificatifs valables concernant plusieurs dépenses réalisées en 2016, et réclame au parti la somme de 500.000 euros. 

La décision a été prise lundi 2 juillet avec le soutien unanime du Bureau du Parlement européen, un organe de direction de l'institution chargé notamment de valider les comptes des différents groupes politiques.

Le groupe ENL (Europe des nations et des libertés, ENF en anglais), qui avait été sommé une dernière fois de se justifier fin mai, n'aura toutefois par d'argent à verser, puisque l'administration du Parlement avait gelé par précaution plus de 500.000 euros du budget de fonctionnement 2018 de ce groupe, qui s'élève à plus de trois millions d'euros. 

Le rapport financier du groupe ENL pour l'année 2016 n'avait pas été validé par le Bureau et un audit externe avait relevé pour 477.780 euros de dépenses considérées comme non admissibles. Soit par manque de justificatifs adéquats, soit parce qu'elles "enfreignaient le principe de bonne gestion financière" ou "les règles relatives aux marchés publics". 

Un repas de Noël à 13.500 euros

À lire aussi

Parmi les dépenses listées dans le rapport d'audit pour 2016 figurent une centaine de cadeaux de Noël à plus de 100 euros, quelque 230 bouteilles de champagne dont six à plus de 81 euros, et un repas de Noël pour 140 personnes pour une facture de plus de 13.500 euros. 

S'y trouvent également un repas avec des "industriels" au restaurant gastronomique parisien L'Ambroisie, à 449 euros par personne, et un autre organisé pour des raisons de "diplomatie" chez Ledoyen près des Champs-Élysées pour deux personnes, à 401 euros par personne. 

Interrogée à ce sujet sur RTL ce mardi 3 juillet, la présidente du Rassemblement national a relativisé, estimant que "la majorité de ces sommes " étaient relatives "à un débat qui existe entre les groupes et le Parlement européen sur les critères d'appels d'offres mis en place par le Parlement européen de manière très floue". 

"Faire travailler les viticulteurs français"

Mais Marine Le Pen est allée plus loin est a défendu les élus mis en cause. "Chaque député mesure la manière dont il souhaite dépenser pour sa communication les fonds qui lui sont alloués. Il y a deux députés qui ont considéré qu'ils préféraient faire travailler les viticulteurs français pour leurs objets promotionnels en achetant des bouteilles de champagne pour les offrir, plutôt que des gadgets chinois. Manifestement ils ont eu tort puisque le Parlement européen leur reproche cela", a-t-elle conclu. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/