1 min de lecture Économie

Pour Bruno Le Maire, le Brexit a attiré "des milliers d’emplois" en France

INFO RTL - Plusieurs milliers de postes du secteur financier ont quitté la City pour venir s’installer à Paris, et quelques centaines de petites entreprises étrangères se sont réimplantées en France.

Quels sont désormais les scénarios possibles du Brexit ?
Quels sont désormais les scénarios possibles du Brexit ? Crédit : JUSTIN TALLIS / AFP
L'Eco and You - Martial You
Martial You Journaliste RTL

Bruno Le Maire était en visite à Londres, mardi 6 mars. Le ministre de l'Économie a assuré que, suite au Brexit, la France avait attiré des milliers d’emplois. "Pas des centaines, mais des milliers", a-t-il précisé. Combien d'emplois ont franchi la Manche pour venir s'installer en France, majoritairement en Île-de-France ?

Effectivement, il y a bien eu plusieurs milliers de postes transférés ces derniers mois. Les chiffres seront dévoilés officiellement d’ici quelques jours. Le plus gros bataillon des emplois relocalisés en France vient du secteur financier : 2.500 postes ont quitté la City pour venir s’installer à Paris. Un millier environ sont des emplois rapatriés, des Français qui travaillent pour des banques tricolores comme la Société Générale.

Le reste est issu des grandes sociétés financières internationales : HSBC, JPMorgan, City Group ou Bank Of America. La région Île-de-France, qui a mis en place un guichet unique avec l’État et la ville de Paris pour attirer les entreprises étrangères, a commencé à faire les comptes. 

Paris, alternative à Londres

Elle devrait rendre ses conclusions dans quelques jours. Mais ce qui ressort, c’est qu’il y a eu 416 implantations de petites entreprises étrangères (essentiellement des start-ups) en 2017. La plupart ont choisi l’Île-de-France au détriment de Londres. C’est un bond de 16% par rapport à l’année d’avant. 

À lire aussi
La croissance française est de 0,3% sur le dernier trimestre selon l'INSEE économie
Les réformes ont surtout amélioré le niveau de vie des ménages aisés, selon l'INSEE

Il s’agit, pour le coup, de petites structures qui font, en général travailler quelques salariés seulement. Si l’impact en terme d’emplois n’est pas énorme pour ces petites entreprises par rapport aux géants de la Finances, elle révèle quand même que Paris est devenue une véritable alternative à la Grande-Bretagne.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Économie Brexit Angleterre
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants