2 min de lecture Arnaud Montebourg

Pour Arnaud Montebourg, Barroso "est le carburant du Front national"

Les attaques contre José Manuel Barroso fusent de tout côté. Arnaud Montebourg et Alain Juppé s'en sont pris à lui, ce dimanche 23 juin.

Arnaud Montebourg, ici à l'Assemblée le 19 juin 2013, s'est défendu d'avoir rompu avec la ligne gouvernementale sur l'exploitation du gaz de schiste.
Arnaud Montebourg, ici à l'Assemblée le 19 juin 2013, s'est défendu d'avoir rompu avec la ligne gouvernementale sur l'exploitation du gaz de schiste. Crédit : AFP / FRANCOIS GUILLOT
studio-rtl
La rédaction numérique de RTL
et AFP

Arnaud Montebourg, ministre du Redressement productif, a accusé dimanche le président de la Commission européenne José Manuel Barroso d'être "le carburant du Front national". José Manuel Barroso avait qualifié de "réactionnaire" l'attitude de la France protégeant son exception culturelle.

"M. Barroso est le carburant du Front national. Voilà la vérité. Il est le carburant de Beppe Grillo (le comédien et homme politique italien, NDLR)", a-t-il déclaré sur France Inter.

La montée du Front national est liée à la façon dont l'UE exerce aujourd'hui une pression considérable sur des gouvernements démocratiquement élus.

Arnaud Montebourg
Partager la citation

"Je crois que la principale cause de la montée du Front national est liée à la façon dont l'UE exerce aujourd'hui une pression considérable sur des gouvernements démocratiquement élus", a-t-il estimé. "Vous avez le président de la Commission européenne qui dit 'tous ceux qui sont anti-mondialisation, c'est des réactionnaires', c'est-à-dire (ce sont) des gens qui aujourd'hui ont institutionnalisé l'Union européenne comme anti-peuples européens", a-t-il poursuivi.

Le président de la commission est totalement archaïque.

Alain Juppé
Partager la citation
À lire aussi
Arnaud Montebourg, le 2 octobre 2017 à Grenoble Parti socialiste
Arnaud Montebourg de retour dans l'arène politique ?

Plus tard dans la journée de dimanche, l'ancien Premier ministre UMP Alain Juppé a, de son côté,affirmé que José Manuel Barroso était "totalement archaïque".

"Le président de la commission est totalement archaïque, il doit avoir une vision du monde qui doit dater des années 58", a-t-il affirmé dans l'émission "BFMTV politique".

"Sur certains points il faut défendre nos intérêts et ne pas être naïf, il faut exiger dans les relations commerciales la réciprocité (...) Voilà pourquoi je dis que le président de la Commission européenne date un peu du siècle dernier". "Sur un point capital, l'exception culturelle - je préfère dire la diversité culturelle - il n'est pas question de céder à la pression des Américains, qui existe depuis 20 ans", a-t-il également dit.

L'exception française "réactionnaire"

Dans un entretien publié lundi 17 juin par l'International Herald Tribune, José Manuel Barroso a violemment critiqué la volonté française d'exclure le secteur audiovisuel du mandat de négociations commerciales de la Commission avec les États-Unis, qualifiant cette attitude de "réactionnaire".

Revenant sur ce sujet au cours d'un point de presse, un porte-parole de la Commission, Olivier Bailly, a affirmé à Bruxelles que la remarque de José Manuel Barroso ne visait pas la France mais "ceux qui en parallèle ont lancé des attaques personnelles contre le président (Barroso), souvent violentes et injustifiées contre la Commission".

Les Européens doivent se mettre d'accord sur le mandat confié à la Commission européenne pour négocier un méga-accord de libre-échange avec Washington. Paris a obtenu que le secteur audiovisuel soit exclu du champ des négociations avec les États-Unis, au nom du respect de l'exception culturelle.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Arnaud Montebourg José Manuel Barroso Info
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7762563341
Pour Arnaud Montebourg, Barroso "est le carburant du Front national"
Pour Arnaud Montebourg, Barroso "est le carburant du Front national"
Les attaques contre José Manuel Barroso fusent de tout côté. Arnaud Montebourg et Alain Juppé s'en sont pris à lui, ce dimanche 23 juin.
https://www.rtl.fr/actu/politique/pour-arnaud-montebourg-barroso-est-le-carburant-du-front-national-7762563341
2013-06-23 20:26:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/y3xaqAihVcJCxoissm6HOA/330v220-2/online/image/2013/0623/7762563908_arnaud-montebourg-a-l-assemblee-nationale-lors-des-questions-au-gouvernement-le-19-juin-2013.jpg