2 min de lecture Jean-Luc Mélenchon

Pour Alain Duhamel, Jean-Luc Mélenchon "s'enfonce dans le déni de réalité"

ÉDITO - Ce jeudi 14 septembre, le leader de La France insoumise s'en est violemment pris à Benoît Hamon et au camp socialiste.

Alain Duhamel L'Edito d'Alain Duhamel Alain Duhamel
>
Pour Alain Duhamel, Jean-Luc Mélenchon "s'enfonce dans le déni de réalité" Crédit Image : BORIS HORVAT / AFP | Crédit Média : RTLnet | Date :
La page de l'émission
Alain Duhamel
Alain Duhamel et La rédaction numérique de RTL

Dans une interview à La Provence, ce jeudi 14 septembre, Jean-Luc Mélenchon règle ses comptes. Du moins avec Benoît Hamon et la famille socialiste. Affirmant que le PS "est aujourd'hui le seul zoo de France où les animaux se gardent entre eux", il adresse également un tacle appuyé à l'ancien candidat à la présidentielle du parti à la rose. "S'il avait retiré sa candidature, il serait aujourd'hui Premier ministre et moi, président de la République", lâche-t-il.

"Il rêve éveillé, ou plutôt, il s'enfonce dans le déni de réalité", analyse Alain Duhamel, pour qui "on n'additionne pas des voix comme des soldats de plomb". Et de préciser : "Parmi ceux, peu nombreux, qui ont voté pour Benoît Hamon au premier tour, il y en a qui étaient de la gauche socialiste frondeuse, et puis il y en a qui étaient tout simplement des électeurs socialistes traditionnels, loyaux, et qui n'auraient pas voté pour Mélenchon comme ça".

En outre, l'éditorialiste avance une autre raison : "Juste avant le premier tour, quand les chances de Mélenchon avaient augmenté, quand il y avait eu l'hypothèse qu'il puisse se qualifier, on avait bien vu qu'il y avait eu un petit mouvement de panique et que ses intentions de voix étaient retombées". 

À lire aussi
L'invitée de RTL élections européennes
Union européenne : "Le plan B existe toujours", assure Manon Aubry sur RTL

Une partie de l'électorat de Marine Le Pen aurait pu voter pour Jean-Luc Mélenchon

Alain Duhamel
Partager la citation

Surtout, toujours dans les supputations, Alain Duhamel s'interroge : "Même si Jean-Luc Mélenchon s'était qualifié pour le second tour, en face d'Emmanuel Macron, que se serait-il passé ? Sans doute une partie de l'électorat de Marine Le Pen aurait pu voter pour lui. Pour le reste, avec son programme de rupture (...), tout l'électorat du centre et de la droite se serait précipité pour voter Macron". 

Dès lors, le journaliste, estime que Jean-Luc Mélenchon a été "efficace" au cours de cette campagne présidentielle, si bien que "quand il s'est retrouvé quatrième, les yeux lui sont sortis de la tête. Il s'est dit : 'Mais ce n'est pas normal, ce n'est pas juste. C'était moi le meilleur et me voilà quatrième'", analyse Alain Duhamel, qui rappelle qu'au soir du premier tour, "dans un premier temps, il a tout simplement refusé de réagir".

Lire la suite
Jean-Luc Mélenchon La France insoumise Benoît Hamon
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7790097999
Pour Alain Duhamel, Jean-Luc Mélenchon "s'enfonce dans le déni de réalité"
Pour Alain Duhamel, Jean-Luc Mélenchon "s'enfonce dans le déni de réalité"
ÉDITO - Ce jeudi 14 septembre, le leader de La France insoumise s'en est violemment pris à Benoît Hamon et au camp socialiste.
https://www.rtl.fr/actu/politique/pour-alain-duhamel-jean-luc-melenchon-s-enfonce-dans-le-deni-de-realite-7790097999
2017-09-14 19:35:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/QprGTtthtBxWA5E7hQl2WQ/330v220-2/online/image/2017/0621/7789055544_jean-luc-melenchon-a-marseille-le-15-juin-2017.jpg