1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Policiers en colère : François Hollande doit annoncer un plan global pour de nouveaux moyens
1 min de lecture

Policiers en colère : François Hollande doit annoncer un plan global pour de nouveaux moyens

REPLAY / ÉCLAIRAGE - Le président de la République reçoit ce jeudi 22 octobre les syndicats de police afin de leur faire des propositions pour doter les forces de l'ordre de nouveaux moyens.

Une manifestation de la police, le 14 octobre 2015 à Marseille
Une manifestation de la police, le 14 octobre 2015 à Marseille
François Hollande reçoit les syndicats de police, jeudi 22 octobre 2015 à l'Élysée
01:16
Guillaume Chieze & Julien Quelen

Dans un climat tendu après la fusillade survenue en Seine-Saint-Denis il y a quelques jours et sous le signe d'un clivage police-justice dénoncé, les syndicats policiers sont reçus à l'Élysée, une semaine après leurs manifestations. Lundi dernier, François Hollande s'était engagé à faire des annonces afin de doter les forces de l’ordre de nouveaux moyens. Ce jeudi, le chef de l'État devrait présenter, selon les informations de RTL, un plan global en ce sens. 

Armes en mauvais état, voitures vétustes, matériel informatique bon pour la casse... Depuis plusieurs années déjà les policiers dénoncent le délabrement de leurs outils de travail, mais rien ne change. Ce jeudi matin, François Hollande leur présentera, entre autres, un plan de renouvellement du matériel. Dans sa besace le président vient cependant avec d'autres réponses précises concernant la redéfinition des missions de la police. 

De nouvelles manifestations à prévoir ?

Fatigués, en flux tendus depuis les attentats de janvier, les gardiens de la paix réclament l'abandon de certaines missions qu'ils jugent secondaires comme les transferts de détenus ou les gardes d’hôpitaux qui pourraient être concernés par ces revendications.

Le président va également faire un effort pour améliorer l’évolution des carrières au sein de la police mais tout ceci à un coût. L'Élysée préfère pour le moment ne pas parler argent, ce qui n'est pas vraiment le cas des syndicats, puisque l'un d'eux a même évalué le montant de leurs attentes à plus de 800 millions d'euros. Si les propositions de François Hollande ne leur conviennent pas, certains brandissent déjà la menace d'une nouvelle journée d'action.  

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/