1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Pôle emploi : "Les chômeurs n'ont qu'à marcher, ils n'ont que ça à faire", dit un adjoint au maire UMP
1 min de lecture

Pôle emploi : "Les chômeurs n'ont qu'à marcher, ils n'ont que ça à faire", dit un adjoint au maire UMP

VIDÉO - La question de l'accès au Pôle emploi de la ville de Luçon a été posée lors du conseil municipal le 3 février. L'adjoint au maire Daniel Gachet (UMP) a fait une réflexion qui a indigné l'opposition.

Des demandeurs d'emploi dans une agence Pôle emploi d'Arras, le 14 octobre 2014
Des demandeurs d'emploi dans une agence Pôle emploi d'Arras, le 14 octobre 2014
Crédit : AFP / PHILIPPE HUGUEN
James Abbott
James Abbott

Une petite phrase qui n'a pas été appréciée par tout le monde. Daniel Gachet, deuxième adjoint au maire UMP de Luçon (Vendée), a créé la controverse lors du conseil municipal de sa ville le 3 février 2015. Les débats portaient sur la question des transports en commun, notamment pour mieux desservir le Pôle emploi situé en périphérie, et le maire a fait un jeu de mots quelque peu douteux.

Il a laissé entendre que les chômeurs qui se rendent à Pôle emploi peuvent y aller "à pied". "Ça leur fait du bien, ils n'ont que ça à faire", a-t-il ajouté (à partir de 12' dans la vidéo ci-dessous).

"Des propos humiliants" selon l'opposition

Le quotidien Ouest-France rapporte que l'opposition s'est indignée de cette petite phrase qu'ils ont qualifiée de "dérapage incontrôlé". "C'est inadmissible, dénoncent les élus de gauche qui se disent 'outrés'. Un responsable public ne peut tenir des propos aussi humiliants, dans le secteur de la Vendée le plus touché par le chômage."

Je reconnais que mes paroles, dites sous une forme de dérision, ont pu blesser

Daniel Gachet, adjoint au maire UMP

Daniel Gachet s'est excusé par le biais d'un communiqué de presse le 6 février. "Ayant été exacerbé par la mauvaise foi et les propos de l'opposition (...), je reconnais que mes paroles, dites sous une forme de dérision, ont pu blesser. Je tiens à m'excuser auprès des personnes concernées dont je connais les difficultés." Le maire UMP de la ville de Luçon, Pierre-Guy Perrier a fait savoir qu'il s'était immédiatement désolidarisé de la prise de parole de son deuxième adjoint.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/