1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. PMA : Gérard Collomb veut d'abord "résoudre le problème du chômage"
1 min de lecture

PMA : Gérard Collomb veut d'abord "résoudre le problème du chômage"

LE GRAND JURY - Favorable à la PMA, le ministre de l'Intérieur considère néanmoins qu'il ne doit pas s'agir d'une priorité dans le calendrier de réformes du quinquennat.

Gérard Collomb était l'invité du "Grand Jury", le 17 septembre 2017
Gérard Collomb était l'invité du "Grand Jury", le 17 septembre 2017
Crédit : RTL / Frédéric Bukajlo / SIPA PRESS
Gérard Collomb était l'invité du Grand Jury
54:20
Julien Absalon
Julien Absalon

L'ouverture de la PMA (procréation médicalement assistée) à toutes les femmes doit-elle constituer une priorité du gouvernement ? Favorable au principe de cette mesure sociétale, Gérard Collomb souhaite toutefois que l'exécutif se penche d'abord sur d'autres réformes. "Je proposerai que l'on puisse résoudre le problème du chômage avant de s'attaquer aux problèmes civilisationnels", a déclaré le ministre de l'Intérieur lors du Grand Jury RTL-Le Figaro-LCI, dimanche 17 septembre.

"Pour le moment, je n'ai pas vu ce projet porté dans le calendrier qu'on nous a donné. Pour moi, la priorité aujourd'hui est toujours économique et sociale", a-t-il ajouté. Marlène Schiappa, secrétaire d'État à l'égalité femmes-hommes, avait pourtant affirmé que cet engagement de campagne d'Emmanuel Macron serait "probablement" réalisé en 2018 dans le cadre "des révisions de la loi bio-éthique".

Gérard Collomb rappelle néanmoins qu'il est d'accord avec l'ouverture de la PMA pour toutes les femmes, suivant ainsi l'avis du Comité consultatif national d'éthique. Il alerte cependant sur un "certain nombre de problèmes" qu'il faudra prendre en compte et qui nécessiteront de "mettre des garde-fous".

En outre, le ministre a réitéré sa ferme opposition à la GPA (gestation pour autrui) : "C'est la marchandisation des corps. Demain, on verra des femmes pauvres de pays du tiers-monde porter des enfants pour des gens riches. Je pense que c'est odieux."

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/