1 min de lecture Politique

Jouanno "sur les tatamis ou au lit, elle est tête de liste"

C'est le secrétaire général de l'UMP, Jean-François Copé, qui l'a annoncé mercredi : le bureau politique du parti a décidé la "suspension immédiate" de tous les membres des listes dissidentes à celles investies par l'UMP aux sénatoriales, "en particulier" Pierre Charon à Paris. M. Charon, ex-conseiller du président Nicolas Sarkozy, a déposé mardi sa liste aux élections sénatoriales du 25 septembre dans la capitale, concurrençant celle investie par l'UMP et conduite par la ministre des Sports Chantal Jouanno.

L'ex-conseiller de Nicolas Sarkozy a lancé mardi à propos de la ministre des  Sports et championne de karaté: "qu'elle soit sur les tatamis ou au lit, elle est tête de liste".

"C'est dommage d'en arriver là, parce que je passe mon temps à expliquer aux grands électeurs la nécessité que le sénat reste à droite", a commenté Mme Jouanno sur LCI. "Toute division nous fait perdre un siège, c'est arithmétique, malheureusement".

Relancée sur les termes employés par M. Charon, la ministre a répondu : "je ne pratique pas ce genre d'attaque personnelle, je trouve ça indigne". "Je laisse apprécier la qualité des termes, je ne vais pas entrer dans les petites phrases, les polémiques".

Quant à d'éventuelles excuses, "il appréciera lui-même, ce sont des dérapages que vous payez cher longtemps". "On donne une mauvaise image des responsables politiques", a déploré Mme Jouanno.

Lire la suite
Politique UMP Sénat
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants