2 min de lecture Gouvernement

Philippe répond à Hollande : "Je préfère de loin la méthode que nous avons utilisée"

Le premier ministre a répondu sereinement aux attaques faites par François Hollande et renvoie l'ancien président à la loi Travail "qui a conduit au blocage".

Édouard Philippe, le 18 août 2017
Édouard Philippe, le 18 août 2017 Crédit : Rémy GABALDA / AFP
Marie-Pierre Haddad
Marie-Pierre Haddad
et AFP

Les critiques de François Hollande à l'encontre de la politique d'Emmanuel Macron ne sont pas tombées dans l'oreille d'un sourd. En déplacement en Autriche, le président de la République a répondu à son prédécesseur : "Le projet de réforme de directive que nous portons est un projet qui vise à réduire le temps d'utilisation des travailleurs détachés, à renforcer les contrôles (...), à avoir un principe simple qui est 'à travail égal, rémunération égale'. Ce qui évite toutes ces distorsions". Avant de conclure que ce projet visait en "une refonte en profondeur du système actuel".

Actant ainsi la rentrée du gouvernement, Édouard Philippe était invité sur BFMTV, ce jeudi 24 août. Le premier ministre a déclaré avoir "entendu" les remarques "sur la réforme du marché du travail" et a mis en avant la différence de méthode de travail. "Il y a une grande transformation, et je préfère de loin, et même de très loin la méthode que nous avons utilisée, le respect que nous avons montré vis-à-vis des organisations syndicales", explique-t-il.

Que l'ancien Président de la République essaye de valoriser son bilan, je crois qu'au fond c'est naturel

Édouard Philippe
Partager la citation

François Hollande a prévenu Emmanuel Macron qu'il "ne faudrait pas demander aux Français des sacrifices qui ne sont pas utiles". "Il ne faudrait pas flexibiliser le marché du travail au-delà de ce que nous avons déjà fait, au risque de créer des ruptures", avait ajouté l'ancien chef de l'État. "Ce qui m'a frappé dans l'expression de l'ancien président de la République, c'est qu'au fond le souhait qu'il exprime, c'est qu'on continue, que tout continue comme avant, comme il faisait", a poursuivi le premier ministre.

Le chef du gouvernement en a profité pour rappeler qu'en 2016 "une réforme qui n'avait pas été annoncée pendant la campagne électorale, pas discutée avec les organisations syndicales et qui a conduit au blocage, nous avons une méthode totalement inverse (...) Que l'ancien Président de la République essaye de valoriser son bilan, je crois qu'au fond c'est naturel". 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Gouvernement Édouard Philippe François Hollande
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants