1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Philippe, Darmanin, Le Maire... Les prises de guerre à droite de Macron
2 min de lecture

Philippe, Darmanin, Le Maire... Les prises de guerre à droite de Macron

ÉCLAIRAGE - Après la nomination d'Édouard Philippe à Matignon, Bruno Le Maire et Gérald Darmanin intègrent également le gouvernement.

Édouard Philippe, Bruno Le Maire et Gérald Darmanin
Édouard Philippe, Bruno Le Maire et Gérald Darmanin
Crédit : AFP / montage RTL
Claire Gaveau
Claire Gaveau

Depuis l'élection d'Emmanuel Macron, les tensions sont particulièrement vives au sein des Républicains. Et quelques heures après l'annonce du gouvernement, le soulagement est de vigueur. Après la nomination d'Édouard Philippe en tant que premier ministre, seuls deux personnalités de droite ont intégré le premier gouvernement du quinquennat d'Emmanuel Macron : Bruno Le Maire a récupéré le ministère de l'Économie, des Finances et de l'Industrie et Gérald Darmanin a été nommé ministre de l'Action et des Comptes publics.

Pourtant, de nombreux noms ont circulé ces dernières heures de quoi alimenter une certaine inquiétude. De quoi rassurer Nadine Morano qui "s'attendait à pire". Pour l'ancienne sarkozyste, Bruno Le Maire et Gérald Darmanin ne sont pas réellement des prises de guerre de la part de La République En Marche : "J'entends parler du renouveau, mais au final le renouveau ça fait combien à la primaire ? 2%. Les Français n'attendent pas de renouveau, ils attendent de l'efficacité politique", a-t-elle expliqué au micro de RTL, critiquant ouvertement le choix de Bruno Le Maire d'intégrer le nouveau gouvernement.

De son côté, François Baroin s'est montré beaucoup plus mesuré assurant dorénavant que cela était "derrière" eux. "C'est un choix, ça leur appartient (...) Maintenant la campagne doit être la campagne de la clarté, c'est cela qui compte pour les cinq années qui viennent", a réagi le chef de file des Républicains dans les élections législatives.

Les membres du gouvernement exclus du parti

En coulisses pourtant, le ton est beaucoup plus sévère contre les deux ministres. Le secrétaire général du parti Les Républicains, Bernard Accoyer, a notamment indiqué que les trois nouveaux membres du gouvernement "ne font plus partie des Républicains". "Ils font le choix personnel de faire campagne avec le Premier ministre en faveur des candidats d'En Marche contre nos candidats LR-UDI", a-t-il déploré dans un communiqué, précisant qu'il s'agissait d'un nombre "très réduit".

À lire aussi

Selon lui, ce gouvernement est simplement une manière de "brouiller les repères des Français". "Le président de la République cherche à verrouiller le débat démocratique (...) En choisissant de composer une équipe ministérielle disparate, Emmanuel Macron continue d'entretenir l'ambiguïté dans le débat démocratique", dénonce le député, qui n'est pas candidat à sa succession.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/