1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Pénurie d'essence : "Il y a une panne de crédit du discours politique", analyse Nicolas Domenach
1 min de lecture

Pénurie d'essence : "Il y a une panne de crédit du discours politique", analyse Nicolas Domenach

REPLAY - REPLAY / BILLET - Les ministres et le chef du gouvernement sont montés au créneau pour assurer qu’ils avaient la situation en main et "qu’il n’y aurait pas de pénurie d’essence". Mais les Français ne les ont pas crus.

Nicolas Domenach
Nicolas Domenach
Crédit : Maxime Villalonga
"On n'est pas forcément d'accord", avec Nicolas Domenach le 25 mai 2016
02:56
Pénurie d'essence : "Il y a une panne de crédit du discours politique", analyse Nicolas Domenach
03:12
Nicolas Domenach & Loïc Farge

"Quelle formidable démonstration, hélas, du discrédit de la parole publique : plus le Premier ministre martelait 'qu’il n’y aurait pas de pénurie', et plus les Français se sont précipités dans les stations-service, persuadés du contraire", décrypte Nicolas Domenach. D'où cette ruée vers l'or noir à toutes pompes, "au point qu’on a battu tous les records de consommation, et donc de défiance envers le pouvoir, aujourd'hui de gauche, mais il en irait de même s’il était de droite".

"Il suffit qu’un politique dise blanc pour qu’on soupçonne noir. Il va de soi pour le commun des mortels que, là-haut, on lui cache la vérité au nom d’intérêts inavouables", poursuit le journaliste. Pour lui "la vraie pénurie, c’est celle de la confiance qui est en cale sèche". Il fait remarquer que "jamais les ministres (...) n’ont inspiré aussi peu de confiance, alors que leur parole était sinon sacrée, du moins respectée". On considère qu’ils sont "déconnectés de la vie réelle", ajoute-t-il. Il cible l'ancien ministre de la Santé Jean-François Mattéi qui, lors de la canicule de 2003, assurait en polo décontracté, depuis sa résidence de vacances, que "la situation était sous contrôle", alors que les Français vivaient un été meurtrier.
"On ne croit plus les excellences gouvernementales ni même les experts qui leur font cortège, ni même les journalistes souvent", fait remarquer Nicolas Domenach. La confiance peut-elle être rétablie et la parole publique peut-elle retrouver sa crédibilité ? "Ce sera une œuvre de longue haleine", prédit-il.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/