2 min de lecture Gouvernement

Pauvreté : "Nous attaquons les inégalités à la racine", assure Benjamin Griveaux

Le gouvernement se bat pour "les droits de l'homme pauvre", qui, "sans doute, n'a pas voté aux dernières élections", a déclaré dimanche 27 mai son porte-parole.

Benjamin Griveaux, le 21 mars 2018
Benjamin Griveaux, le 21 mars 2018 Crédit : LUDOVIC MARIN / AFP
lucie valais
Lucie Valais
et AFP

Le "combat des droits de l'homme pauvre" est "au cœur" du combat du gouvernement. C'est ce qu'a affirmé dimanche 27 mai Benjamin Griveaux, dans une tribune publiée dans Le Parisien. "Dans le pays des droits de l'Homme, nous remettons au cœur de notre combat les droits de l'homme pauvre. Cet homme pauvre, sans doute, n'a pas voté aux dernières élections. Mais c'est pour lui que nous nous battons", écrit le porte-parole du gouvernement en conclusion de ce long texte. 


Pour appuyer ses dires, Benjamin Griveaux a défendu de "nouvelles protections pour chacun", comme "seule solution qui soit à la fois juste et efficace". Et de dénoncer au contraire la "faillite de notre modèle sociale" qui, selon lui "aide à survivre plutôt que permettre de vivre". Tout comme des politiques "limitées à l'achat de la paix sociale à coup de subventions, d'allocations, de compromissions".

Principales populations visées, selon le porte-parole du gouvernement : les "100.000 élèves (qui) sortent de notre système scolaire sans aucun diplôme chaque année", "un chômage endémique" et "9 millions de personnes pauvres, dont 3 millions d'enfants, 4 millions de mal logés et une espérance de vie inférieure de 10 ans pour les plus modestes". 

À lire aussi
Emmanuel Macron, le 20 septembre 2018 Emmanuel Macron
Fiscalité des retraités : Macron "s'en prend toujours aux petits", déplore Domenach

Sortir les plus fragiles de la précarité prend du temps

Benjamin Griveaux, porte-parole du gouvernement
Partager la citation

La lutte contre la pauvreté a été négligée, selon lui, par la classe politique précédente, car c'est "un très mauvais investissement électoral". "Sortir les plus fragiles de la précarité prend du temps, des années, parfois une génération", et "les quartiers les plus pauvres enregistrent les plus forts taux d'abstention", développe-t-il.  

"À ceux qui, chaque jour, interpellent le gouvernement sur sa jambe sociale et qui voudraient que nous traitions par une dépense publique pavlovienne les symptômes d'un profond malaise social", Benjamin Griveaux l'affirme, "nous attaquons les inégalités à la racine".

Des déclarations qui ne sont pas passées inaperçues, particulièrement dans les rangs de la gauche, qui fustigent la formule "les droits de l'homme pauvre".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Gouvernement Benjamin Griveaux Emmanuel Macron
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7793555448
Pauvreté : "Nous attaquons les inégalités à la racine", assure Benjamin Griveaux
Pauvreté : "Nous attaquons les inégalités à la racine", assure Benjamin Griveaux
Le gouvernement se bat pour "les droits de l'homme pauvre", qui, "sans doute, n'a pas voté aux dernières élections", a déclaré dimanche 27 mai son porte-parole.
https://www.rtl.fr/actu/politique/pauvrete-nous-attaquons-les-inegalites-a-la-racine-assure-benjamin-griveaux-7793555448
2018-05-28 04:26:05
https://cdn-media.rtl.fr/cache/cs4pINi9w_GArJOx114nag/330v220-2/online/image/2018/0510/7793333836_benjamin-griveaux-le-21-mars-2018.jpg