1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Parti socialiste : Vallaud-Belkacem, Faure... une nouvelle génération s'active pour prendre la main
2 min de lecture

Parti socialiste : Vallaud-Belkacem, Faure... une nouvelle génération s'active pour prendre la main

CONFIDENTIELS RTL - Une équipe qui ambitionne de redorer le blason du parti s'est créée au sein du PS, en mettant de côté la vieille génération.

Au siège du Parti socialiste, rue de Solférino
Au siège du Parti socialiste, rue de Solférino
Crédit : SIPA
Parti socialiste : Vallaud-Belkacem, Faure... une nouvelle génération s'active pour prendre la main
03:20
Les Confidentiels RTL du 31 octobre 2017
03:28
Pauline De Saint-Rémy

Quelques acteurs du Parti socialiste tentent de lui apporter un nouveau souffle. Les manigances, réelles ou supposées, de François Hollande et de certains de ses proches pour tirer les ficelles du prochain congrès, qui doit avoir lieu en février 2018, ne font que les conforter dans leur envie de prendre définitivement la suite. Le chef de file des députés socialistes à l’Assemblée, Olivier Faure, le dit même ouvertement. "Il faut laisser une nouvelle génération émerger et faire place au renouveau", répète-t-il depuis le week-end des 28 et 29 octobre.

Une petite bande de quadras s’est ainsi formée et se réunit régulièrement à déjeuner pour parler de l’avenir du parti. Parmi eux se trouvent Olivier Faure, donc, mais aussi Najat Vallaud-Belkacem, Nathalie Appéré, Jean-François Debat, Johanna Roland, Olivier Bianchi, Guillaume Bachelay, récemment, ou encore une figure montante, l’ex-secrétaire général adjoint de l’Elysée, Boris Vallaud. 

Olivier Faure se voit "accoucheur" d'un PS refondé

Ils y parlent de l’avenir du Parti socialiste sous tous ses aspects. Ils ont été récemment jusqu’à imaginer ensemble la modernisation de son système d’adhésions. "Pas la rébellion d’une génération. Nous sommes tous traumatisés, d’une part, et conscients de nos responsabilités, d’autre part. On ne veut pas être la génération qui aura éteint la lumière", disent-ils. Pour l’heure, ils ne se sont pas choisi de candidat pour le poste de premier secrétaire mais ils n’ont de toute évidence pas l’intention de jouer les figurants et sont plusieurs à pouvoir y prétendre.

L’un des porte-paroles de cette "nouvelle génération" est le chef de file des députés socialiste à l’Assemblée, Olivier Faure. Le député de Seine-et-Marne n’exclut rien en ce qui concerne son propre avenir mais se voit plutôt en "accoucheur" d’un PS refondé et vante notamment l’hypothèse d’une candidature de Najat Vallaud-Belkacem. "Depuis le début, je dis que ce serait une bonne idée. Ce serait un beau symbole, c’est une femme, elle est jeune et elle est super populaire chez les militants, estime-t-il. Si elle y va, je la soutiendrai."

À écouter aussi

En attendant, Olivier Faure se dit "bien là où il est" - c’est-à-dire à la tête du groupe Nouvelle gauche à l’Assemblée. Ils ne sont plus que 31 députés. "Je les aime bien. On avance sur des sujets sur lesquels on n’avait pas avancé depuis des lustres, c’est plutôt prometteur", assure Olivier Faure. C’est vrai que parfois les petits comités, ça a du bon pour travailler...

La rédaction vous recommande
À lire aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/