3 min de lecture Parti socialiste

Parti socialiste : la fin d'un règne

L'annonce de Manuel Valls qui souhaite rallier "La République En Marche" pour les législatives fissure un peu plus le Parti socialiste.

BEGOT 245300 La Revue de Presse Amandine Bégot iTunes RSS
>
Adeline François : fin d'un règne pour le Parti socialiste Crédit Image : Éric Cabanis / AFP | Crédit Média : RTLnet | Date :
La page de l'émission
Adeline François
Adeline François
Journaliste RTL

Le 10 mai, une date qui a longtemps été le symbole de l'arrivée de la gauche au pouvoir. il y a exactement 36 ans, François Mitterrand  sortait son parti de l'opposition, 36 ans plus tard "dernier Conseil des ministres d'une gauche à l'agonie" souligne ce matin le journal l'Opinion, sous le titre "in memoriam". "La fin du parti socialiste" titre en une le Parisien qui décrit un interminable calvaire. Le PS fort de ses certitudes et encalminé au large du Vieux Monde s'est en quelque sorte fait ubériser par plus audacieux et plus innovant que lui" écrit le journal. 

L'attitude de Manuel Valls suscite toutes les critiques après ses déclarations d'hier matin sur RTL. Le problème de l'ex-Premier ministre est qu'il "n'incarne plus le renouveau, son image s'est sérieusement dégradée depuis son départ de Matignon, il porte le masque collant du traître...", analyse Olivier Pirot dans La Nouvelle République du Centre ouest. "Au milieu de nulle part, entre Emmanuel Macron qui s'en méfie comme de la peste et un PS sur le point de l'exclure pour trahison, Manuel Valls symbolise les soubresauts d'une recomposition politique à marche forcée", écrit Dominique Garraud dans La Charente libre. Bruno Dive dans Sud Ouest rappelle opportunément ce que disait un autre ancien Premier ministre Raymond Barre : "pour qu'il y ait recomposition, professait-il déjà en 1988, il faut qu'il y ait d'abord décomposition". 

Fin de règne aussi pour le FN

Là aussi ça sent la décomposition. La presse revient largement ce matin sur le retrait de la vie politique de marion Maréchal-Le Pen. La future ex-députée du Vaucluse publie une lettre ouverte dans le Dauphiné Libéré et Vaucluse matin, elle y parle de sa fille de deux ans qui lui a terriblement manquée, et elle en profite  pour égratigner les "politiciens déconnectés du réel avec des décennies de mandat électif derrière" et estime que leur période est "révolue". Mais la question qui se pose en creux c'est : Marine Le Pen résistera-t-elle à l'après défaite... Le Canard Enchainé raconte comment elle tente depuis dimanche d'étouffer toute contestation pour garder la main sur le parti. Confidence d'élu du midi : "on nous fait fermer nos gueules jusqu'aux législatives  et dans un mois on va nous filer le pot de vaseline pour l'été. Rien ne va changer, on va continuer  avec le programme économique à la con.
 
Le Canard Enchainé revient aussi sur le naufrage de Marine Le Pen lors du débat de l'entre deux tours, c'est Florian Philippot, son frère Damien Philippot et le beau frère de Marine Le Pen, Philippe Olivier qui ont préparé la candidate et pour cela ils se sont appuyés sur la vidéo d'un obscur psychiatre italien posté la semaine dernière sur un site proche de l'extrême droite italienne et qui décrit Macron comme un psychopathe narcissique; voilà l'arme absolue, adopter face à lui une posture rigolarde qui déstabilise gravement les narcissiques. Une stratégie qui aura été couronnée d'un immense succès, ironise le journal.

Plage maintenant....

Oui  parce qu'il se passe quelque chose d'inédit en France et ce n'est pas de la politique. C'est à lire dans les Échos. Pour la première fois, une entreprise privée vient d'obtenir la concession d'une plage pour 12 ans et pas n'importe laquelle la plage de La Baule. 5 km et demi de sable qui seront bientôt la propriété de Véolia; dans son projet, le groupe de services prévoit le même nombre de clubs de voile aujourd’hui , même clubs pour enfants, même restaurant mais le principe est de repartir de zéro donc tout ce qui existe aujourd'hui va devoir être rasé. Dernier été pour le club Mickey...
 
Alors en ces temps ou tout  implose, il est bon de s'appuyer sur des fondamentaux. La Croix consacre 3 pages passionnantes ce matin à un compagnon précieux et nécessaire, le doudou et son règne sans fin, nounours, chiffon, foulard, coin d'édredon, enquête sur l'objet- transitionnel , où l'on apprend que c'est une spécificité très occidentale. En Afrique, les bébés qui sont en permanence portés sur le dos de leur mère ou de leur tante n'ont pas de doudou. Le doudou viendrait en fait combler dans nos pays le vide laissé par l'abandon des rites initiatiques...

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Parti socialiste Législatives 2017 Manuel Valls
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7788474207
Parti socialiste : la fin d'un règne
Parti socialiste : la fin d'un règne
L'annonce de Manuel Valls qui souhaite rallier "La République En Marche" pour les législatives fissure un peu plus le Parti socialiste.
https://www.rtl.fr/actu/politique/parti-socialiste-la-fin-d-un-regne-7788474207
2017-05-10 09:45:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/wPBNjhGzE3jb3gfHgm6-Jg/330v220-2/online/image/2016/1031/7785525287_le-parti-socialiste-illustration.jpg