1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Emmanuel Macron : la mise en garde signée Anne Hidalgo
2 min de lecture

Emmanuel Macron : la mise en garde signée Anne Hidalgo

La maire de Paris a tenu dimanche 14 mai à faire passer un message à peine voilé au nouveau chef de l'État. Elle entend bien garder la main sur la gestion de la capitale.

Anne Hidalgo, la maire de Paris
Anne Hidalgo, la maire de Paris
Crédit : SIPA
Christophe Guirard

Les relations sont depuis longtemps très tendues entre Anne Hidalgo et Emmanuel Macron. Depuis 2015 et la décision prise par celui qui était alors ministre de l'Économie d'autoriser l'ouverture de certains magasins à Paris le dimanche, l'édile de la capitale tient dès qu'elle le peut à mettre les choses au point et à rappeler qu'elle est celle qui prend les décisions à Paris. Soutien de Benoît Hamon pendant la campagne présidentielle, elle avait également très mal pris le ralliement de certaines personnalités socialistes, dont son prédécesseur à l'Hôtel de ville Bertrand Delanoë, à la candidature du leader d'"En Marche !"

Son absence lors de la cérémonie de commémoration de l'abolition de l'esclavage, le 10 mai dernier, n'était pas passée inaperçue, tout comme le fait qu'elle ait envoyé son premier adjoint Bruno Julliard à la cérémonie d'intronisation d'Emmanuel Macron à l'Élysée, dimanche 14 mai. Au moment de recevoir le nouveau président de la République à l'Hôtel de ville en fin d'après-midi dimanche, Anne Hidalgo a profité de l'occasion pour bien lui faire comprendre qu'elle ne comptait pas se laisser marcher sur les pieds et que la ville et l'État devaient travailler ensemble et intelligemment.

"Ce que l'Histoire nous enseigne finalement comme une grande constante des relations entre Paris et l'État c'est qu'au final, chacun avance et tout le monde gagne", a-t-elle déclaré, avant d'évoquer un sujet qui lui tient à cœur, celui de l'environnement. "À l'heure où le diesel tue, il est de notre responsabilité de tourner la page. Nous comptons sur vous pour saisir les formidables opportunités ouvertes par la transition écologique et énergétique.", a ajouté Anne Hidalgo, enjoignant ainsi Emmanuel Macron d'adopter une position forte sur le sujet.

Paris sera libre

Anne Hidalgo

La maire de Paris a conclu son allocution en réaffirmant sa volonté de garder une indépendance indispensable, selon elle, à la prospérité de la capitale : "Monsieur le président de la République, vous l'avez compris, je suis une décentralisatrice. Je considère que la République ne s'affaiblit pas en donnant aux collectivités la liberté et les moyens d'agir, bien au contraire. Paris sera libre et attachée à avoir les moyens qui lui permettent de tenir démocratiquement les engagements pris face aux Parisiens". Emmanuel Macron, lui, a rappelé lors de son discours que Paris était "le coeur historique de notre pays" et une ville qui "rayonne en réconciliant nos mémoires."

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/