2 min de lecture Confidentiels politique

Paris : Anne Hidalgo un peu moins cernée par les "macronistes"

CONFIDENTIELS RTL - La maire de Paris a de quoi se rassurer : les élus "Macron-compatibles" de la capitale multiplient les signes mécontentement à l'égard du chef de l'État.

Pauline de Saint-Remy Les Confidentiels RTL Pauline De Saint-Rémy
>
Pauline de Saint-Rémy : Anne Hidalgo un peu moins cernée par les "macronistes" Crédit Image : SIPA | Crédit Média : RTLnet | Date :
La page de l'émission
Pauline de Saint-Remy
Pauline De Saint-Rémy
et Loïc Farge

Souvenez-vous : au début de l'été, on parlait beaucoup du revers que constituait pour Anne Hidalgo les résultats à Paris de la présidentielle et des élections législatives. Les scores de La République En Marche y avaient été écrasants. Trois de ses adjoints ont soutenu ouvertement Emmanuel Macron. Même chose pour son prédécesseur à la mairie, Bertrand Delanoë. On disait Anne Hidalgo cernée par les "macronistes" et inquiète pour l'avenir de sa majorité rouge-verte.

La maire de Paris a eu de quoi se rassurer ces dernières semaines. Les petits signes de mécontentement des élus les plus "Macron-compatibles" à l'égard du chef de l'État se sont multipliés, et parfois même publiquement. En cause, notamment, le positionnement jugé trop libéral du gouvernement, ou encore la présence de l'ex-Les Républicains (et très droitier) Jérôme Dubus en troisième position sur la liste de REM pour les élections sénatoriales à Paris. Un choix qui passe très mal.

C'est, par exemple, le cas de Jean-Louis Missika. Quelques jours après avoir signé une tribune sur les erreurs stratégiques d'Emmanuel Macron depuis son élection sur le plan de la communication, l'adjoint à la Culture d'Anne Hidalgo a répondu à un tweet du chef de l'État le 5 septembre dernier dans lequel il s'émouvait du sort des migrants. Une réponse pleine d'ironie de Jean-Louis Missika : "Le plus simple serait d'en toucher un mot au ministre de l'Intérieur !".

À lire aussi
Le ministre de l'Éducation nationale Jean-Michel Blanquer, le 24 novembre 2017 dans une école de Toulouse confidentiels politique
Éducation nationale : Jean-Michel Blanquer veut-il en finir avec les heures de colle ?

Attention à ne pas trop s'enthousiasmer

Autre exemple : le sénateur Roger Madec, qui est également président de Paris Habitat (un bailleur social) s'est fendu de son côté d'un communiqué au vitriol contre la baisse des APL. Il ne soutient pas, par ailleurs, la liste officielle de REM pour les élections sénatoriales du week-end prochain.

Bref, à en croire un membre de la majorité d'Anne Hidalgo : "Ils sont en train de revenir un par un au bercail !". Attention à ne pas trop s'enthousiasmer tout de même. Si Benjamin Griveaux, le chef de file officieux de La République En Marche à Paris, a été obligé de calmer ses ardeurs - au moins temporairement - avec son entrée au gouvernement, rien ne dit pour l'instant que lui ou d'autres du parti présidentiel n'ont plus en tête de chiper Paris en 2020 au Parti socialiste.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Confidentiels politique Paris Anne Hidalgo
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7790135811
Paris : Anne Hidalgo un peu moins cernée par les "macronistes"
Paris : Anne Hidalgo un peu moins cernée par les "macronistes"
CONFIDENTIELS RTL - La maire de Paris a de quoi se rassurer : les élus "Macron-compatibles" de la capitale multiplient les signes mécontentement à l'égard du chef de l'État.
https://www.rtl.fr/actu/politique/paris-anne-hidalgo-un-peu-moins-cernee-par-les-macronistes-7790135811
2017-09-18 07:39:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/zjeA-_6JUbDGycxz3e-r4w/330v220-2/online/image/2017/0110/7786663300_anne-hidalgo-la-maire-de-paris.jpg