2 min de lecture Île-de-France

Paris : Anne Hidalgo tacle Valérie Pécresse sur le pic de pollution

La maire socialiste de Paris n'a pas hésité à reprendre la présidente de région qui estimait que le pic de pollution était dû à la fermeture d'une partie des voies sur berges.

Valérie Pécresse et Anne Hidalgo à Paris le 6 février 2016
Valérie Pécresse et Anne Hidalgo à Paris le 6 février 2016 Crédit : AFP / Thomas Samson
Eleanor Douet
Eléanor Douet

Passe d'armes entre Anne Hidalgo et Valérie Pécresse sur le délicat dossier de la pollution en région parisienne. La maire socialiste de Paris s'en est pris à la présidente de la région Île-de-France pour qui la pollution qui a touché la capitale et sa banlieue cette semaine s'explique par les effets de "la fermeture des voies sur berges sur les embouteillages". Une réflexion qui ne passe pas pour Anne Hidalgo. "La concentration de polluants actuelle touche la moitié de la France", lance-t-elle dans un premier temps.

"Madame Pécresse pense-t-elle sérieusement que la piétonnisation de 3,3 km d’autoroute urbaine au centre de Paris est responsable du nuage de pollution à Lyon, et dans le Grand Est, ou même à Paris ?", questionne-t-elle dans les colonnes du JDD, le 11 décembre. Fin novembre, Valérie Pécresse, avec cinq présidents de régions avait déposé une recours en justice pour contester cette mesure. Une contestation à laquelle s'étaient joints 168 maires d’Île-de-France dans une lettre adressée à Anne Hidalgo.

Hidalgo favorable à l'interdiction totale du diesel en France en 2025

"Plutôt que de passer une part considérable de son temps à reprocher à Paris d’agir, madame Pécresse devrait se décider à agir dans ses domaines de compétences et s’occuper de la régularité des lignes de métro et de RER, mais aussi de leur confort ou encore de leur propreté qui n’est pas satisfaisante. Cela fait déjà un an qu’elle est élue et les seuls actes à son actif en matière de transports sont l’augmentation du prix du passe Navigo et son lobbying en faveur des voitures à énergie fossile.", renchérit la maire de Paris.

Celle-ci déplore également le report de la sortie du diesel pour les bus franciliens, repoussée de 2025 à 2029.  Anne Hidalgo a réaffirmé son engagement à "éradiquer le diesel" de Paris en 2020 et va plus loin : "Je souhaite l’interdiction totale du diesel dans l’Hexagone en 2025 !".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Île-de-France Anne Hidalgo Valérie Pécresse
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants