1 min de lecture Niger

Otages : "La France dément tout versement de rançon mais cela paraît peu probable"

ÉCLAIRAGE VIDÉO - Selon Isabelle Dath, rédactrice en chef du service étranger de "RTL", une rançon a probablement été versée à Aqmi pour la libération des 4 otages français.

>
Otages : "La France dément tout versement de rançon mais cela parait peu probable " Crédit Image : RTL.fr | Crédit Média : Isabelle Dath | Date :
Isabelle Dath à New York
Isabelle Dath et La rédaction numérique de RTL

Selon Isabelle Dath, rédactrice en chef du service étranger de RTL, les discussions avec les ravisseurs des otages d'Arlit n'ont pu reprendre qu'une fois l'essentiel de l'intervention française au Mali terminée.

"Elles se sont accélérées ces dernières semaines avec un ancien colonel de l'armée française et un ancien ministre nigérien de la communauté touareg, président de la filiale nigérienne d'Areva", explique-t-elle. Le principe de leur libération a été acté mardi 22 octobre.

"Le gouvernement dément tout versement de rançon. Mais cela parait peu probable quand on connaît les méthodes d'Aqmi. Pourquoi auraient-ils libéré au bout de trois ans les otages sans contrepartie ?", s'interroge-t-elle. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Niger Info International
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants