1 min de lecture Assemblée nationale

"On parle de parité pour occulter la question sociale", déplore Éric Zemmour

BILLET - La nouvelle Assemblée nationale compte 223 femmes. Un grand pas vers la parité réclamée depuis si longtemps. Un progrès loué par tous.

Micro RTL générique On n'est pas forcément d'accord Yves Calvi & Les Signatures RTL iTunes RSS
>
"On parle de parité pour occulter la question sociale", déplore Éric Zemmour Crédit Image : RTL | Crédit Média : RTLnet | Date :
La page de l'émission
Eric Zemmour
Éric Zemmour et Loïc Farge

"C'est un grand jour pour la République française, un de ces jours historiques qui séparent les ténèbres et les lumières", raille Éric Zemmour. "Les médias sont en transe extatique. Les battus, mauvais perdants, tous ces mâles de plus de 50 ans qui osent dauber sur la médiocrité de leur vainqueur, sont passés à la guillotine médiatique. Ne montrez pas leur tête au peuple, elle n'en vaut pas la peine !", poursuit-il.

"Les féministes se plaignaient que les femmes fussent confinées dans le privé en raison de leur nature. Cet essentialisme leur était intolérable. Elles estiment désormais que les femmes doivent être députés uniquement en raison de leur nature", décrypte le journaliste. "Peu importent leurs valeurs, leur compétences, leurs convictions, leurs idées. Cet essentialisme retourné comme un gant ne les choque plus", peste-t-il. "On parle de parité et de diversité pour occulter la question sociale", déplore Éric Zemmour, qui dénonce une "parité de spectacle".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Assemblée nationale Égalité hommes-femmes Parité
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants