1 min de lecture Manuel Valls

Olivier Mazerolle : "Valls est à Hollande ce que Sarkozy était à Chirac"

REPLAY / ÉDITO - Le couple Hollande - Valls étonne. L'un décide, l'autre exécute. Mais jusqu'à quand ?

Micro RTL générique On n'est pas forcément d'accord Yves Calvi & Les Signatures RTL iTunes RSS
>
Olivier Mazerolle : "Valls est à Hollande ce que Sarkozy était à Chirac" Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Olivier Mazerolle
Olivier Mazerolle Journaliste RTL

François Hollande a un nouveau problème à gérer avec l'affaire Fillon-Jouyet. Mais comme il l'a encore montré le 6 novembre dernier, il garde sa sérénité. D'autant qu'il se sert de Manuel Valls comme d'un faire-valoir.

Le Premier ministre veut tout changer (le Code du travail, la gauche passéiste, le nom du PS), dénonce les "erreurs" du début de quinquennat, rencontre François Bayrou, ne jure que par l'entreprise et aime l'ordre. Une vraie bourrasque ! "'Pas d'inquiétude !', nous dit François Hollande. 'Je protège les Français, j'apaise'. Tout le contraire d'un obsédé du mouvement", note Olivier Mazerolle. Lors de son émission, le chef de l'État a d'ailleurs cité à plusieurs reprises "ce bon Jean-Marc Ayrault", avec qui les réformes étaient paisibles. Sans citer Manuel Valls.

Quand son Clemenceau recule, Hollande n'est pas triste. Au contraire !

Olivier Mazerolle
Partager la citation

Le Président s'est permis une mise au point à l'égard de son Premier ministre, qui "applique la politique" que le chef de l'Etat a lui-même fixée. Comme un clin d’œil au "je décide, il exécute" de Jacques Chirac visant Nicolas Sarkozy le 14 juillet 2004. "La formule est certes plus chantournée, mais elle recèle la même vacherie", décrypte Olivier Mazerolle.

À lire aussi
Manuel Valls chahuté à Barcelone élections municipales
VIDÉO - Manuel Valls entre en campagne à Barcelone, et croit à une "remontada"

Pour le journaliste, François Hollande joue sur deux tableaux. "Quand il fit à son chef du gouvernement de 'faire du Valls', il le lance à l'abordage. Si ça marche, 'c'est moi, c'est la politique que j'ai fixée'. Si ça ne marche pas, 'je rattrape l'erreur ou je laisse perdre la face'", explique le journaliste. "Quand son Clemenceau recule, Hollande n'est pas triste. Au contraire, ça commençait à bien faire !", poursuit-il. 

Pour lui, "tout les oppose". La tactique Hollande ne fonctionne pas, et le chef de l'État, au plus bas dans les sondages, entraîne Manuel Valls avec lui. Leur attelage peut-il encore durer longtemps ? "Jusqu'au moment où l'un des deux estimera avoir intérêt à rompre", explique Olivier Mazerolle.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Manuel Valls François Hollande Nicolas Sarkozy
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7775265628
Olivier Mazerolle : "Valls est à Hollande ce que Sarkozy était à Chirac"
Olivier Mazerolle : "Valls est à Hollande ce que Sarkozy était à Chirac"
REPLAY / ÉDITO - Le couple Hollande - Valls étonne. L'un décide, l'autre exécute. Mais jusqu'à quand ?
https://www.rtl.fr/actu/politique/olivier-mazerolle-valls-est-a-hollande-ce-que-sarkozy-etait-a-chirac-7775265628
2014-11-10 08:50:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/cnsUFz3nuAnklzlmfXN97g/330v220-2/online/image/2014/0929/7774558665_olivier-mazerolle.jpg