1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Sapin : "Nous engagerons une réforme de la prime pour l'emploi et du RSA activité"
1 min de lecture

Sapin : "Nous engagerons une réforme de la prime pour l'emploi et du RSA activité"

Le gouvernement veut réformer la prime pour l'emploi et le RSA, a affirmé Michel Sapin dans le "Journal du Dimanche".

Michel Sapin à Jouy-en-Josas, le 28 août 2014.
Michel Sapin à Jouy-en-Josas, le 28 août 2014.
Crédit : ERIC PIERMONT / AFP
La rédaction numérique de RTL & AFP

Le ministre de l'Économie et des Finances, Michel Sapin, a réaffirmé que le gouvernement comptait engager une réforme de la prime pour l'emploi et du RSA, dans une interview au Journal du Dimanche.

"L'an prochain, le poids des prélèvements sur l'économie, tous confondus, diminuera. C'est la première fois depuis cinq ans. Le nombre de foyers imposés retombera à son niveau de 2009", a-t-il d'abord rappelé. "Ensuite, nous engagerons une réforme de la prime pour l'emploi et du RSA activité, c'est à ce titre que des évolutions fiscales auront lieu", a poursuivi le ministre, sans donner plus de précisions sur les modalités de cette réforme.

"Dialogue" avec Bruxelles

Fin août, le président de la République, François Hollande, avait annoncé à la fois une refonte des premières tranches de l'impôt sur le revenu, ainsi qu'une fusion de la prime pour l'emploi et du RSA activité. Ces deux mesures, dont les modalités restent à trancher, doivent compenser la censure par le Conseil constitutionnel des 2,5 milliards d'euros d'allègements de cotisations salariales pour les salariés modestes, l'essentiel du volet "solidarité" du Pacte.

Interrogé également au sujet du risque de voir Bruxelles retoquer le projet de Budget pour 2015, Michel Sapin a assuré que "la Commission n'a(vait) pas encore entamé l'examen" du budget français. "Notre politique lui a été signifiée au printemps, et elle n'a pas changé depuis. C'est la conjoncture qui a changé. Nous sommes dans un dialogue avec Bruxelles", a-t-il ajouté sans donner plus de détails.

Très légère baisse du déficit budgétaire prévue

À lire aussi

Deux jours après la présentation du Budget 2015, une source européenne avait indiqué que la France risquait d'être contrainte par la Commission européenne de revoir son projet de budget 2015, qui prévoit un net dérapage des finances publiques.

Le projet présenté ce  mercredi prévoit une très légère baisse du déficit budgétaire, à 4,3% du PIB après 4,4% cette année. Il devrait se réduire à 3,8% en 2016 puis 2,8% en 2017, revenant ainsi sous la limite fixée par Bruxelles deux ans après la date prévue.

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/